NOUVELLES

Un organisme prône une hausse de 11% du salaire des députés britanniques

11/07/2013 02:31 EDT | Actualisé 10/09/2013 05:12 EDT

LONDRES - Un organisme de surveillance indépendant propose une hausse de rémunération de 11 pour cent pour les parlementaires britanniques, en dépit d'un plafond sur les salaires dans le secteur public.

L'Independent Parliamentary Standards Authority (IPSA) a recommandé jeudi que les salaires annuels des parlementaires soient augmentés à environ 74 000 livres (soit 116 000 $ CAN) d'ici 2015, tout en réduisant les prestations de retraite et les dépenses additionnelles.

Le vice-premier ministre Nick Clegg a affirmé à une station de radio de Londres qu'il s'agissait probablement «du pire moment pour promouvoir une hausse de salaire dans les deux chiffres pour les députés».

Le président de l'organisme, Ian Kennedy, avait prévenu la semaine dernière que le fait d'éviter une hausse de la rémunération des députés pourrait mener à un autre scandale des dépenses similaire à celui ayant éclaté en 2009.

Des demandes d'accès à l'information avaient montré que certains parlementaires avaient fait des dépenses abusives en acquérant notamment des films pornographiques. Le scandale avait mené à une série de démissions et certaines poursuites.

M. Kennedy a fait valoir que les propositions de l'IPSA, qui ne peuvent être bloquées par le gouvernement, mettraient fin à l'ère où les députés peuvent déterminer leur propre salaire et établir leur rémunération en phase avec celle du secteur privé.

Toute augmentation contrasterait avec ce qu'ont obtenu ces dernières années les employés du secteur public, tels que les médecins et les enseignants, dans le cadre des mesures d'austérité du gouvernement. Les gels de salaires ont davantage été la norme.

Les travailleurs du secteur public britannique s'étaient fait dire en 2012 qu'ils obtiendraient un maximum d'un pour cent d'augmentation annuellement d'ici l'exercice financier 2015-16.

Le leader du Parti travailliste, Ed Miliband, s'est dit jeudi opposé aux hausses de salaire pour les députés, particulièrement au moment «où les infirmières et les enseignants font face à des gels ou à des augmentations minimes».

M. Kennedy a indiqué jeudi qu'il consulterait le public sur les propositions de l'organisme au cours des deux prochains mois.

PLUS:pc