NOUVELLES

Question d'attitude

11/07/2013 06:25 EDT | Actualisé 10/09/2013 05:12 EDT

Les joueurs des Alouettes apprécient d'avoir vécu leur traversée du désert dès le deuxième match de la saison. Maintenant, ils savent identifier les écueils à éviter.

« C'est plate à dire, mais ça a été une opportunité pour nous de réaliser dès le début de la saison ce qui clochait plutôt que d'y être confronté à un moment où ça aurait pu nous faire mal, fait valoir Luc Brodeur-Jourdain. C'est bon d'avoir développé cette conscience-là initialement. »

Patrick Lavoie est du même avis : la piètre performance à l'attaque dans la défaite de 19-11 face aux Blue Bombers jeudi dernier a servi d'avertissement utile en vue du duel avec les Stampeders, vendredi, à Montréal.

« J'ai adoré la semaine qu'on vient de vivre, enchaîne le centre-arrière. Tout le monde était frustré après la défaite, mais en revenant au travail lundi, on avait tous les mêmes intentions. On n'était pas ici pour broyer du noir, mais plutôt pour faire les ajustements nécessaires. C'est plus clair pour tout le monde aujourd'hui que la semaine dernière. »

Les correctifs à apporter ont été nombreux. Par où commencer? Les 7 sacs subis par Anthony Calvillo (11 en 2 matchs), ses 121 verges de gains aériens ou les petits 9 premiers jeux réussis?

Brodeur-Jourdain estime plutôt qu'il faut voir plus large. « Il s'agit de ne jamais perdre espoir. A priori, c'est une question d'attitude. Si tu ne crois pas en ce que tu fais, si tu n'as pas cette confiance aveugle durant tout le match, peu importe si ça va bien ou pas, tu baisses les bras et tu es battu d'avance. »

Calvillo abonde dans le même sens que son joueur de centre. « Notre vestiaire regorge de confiance à l'attaque. Il ne reste qu'à la matérialiser en jeux sur le terrain. »

En quête d'une première performance satisfaisante

Brodeur-Jourdain se réjouit de la dynamique des derniers jours. « Cette semaine, on était sur la même longueur d'ondes. C'est la semaine où la communication et l'échange entre les joueurs et les entraîneurs ont été les meilleurs. »

Les bases semblent avoir été solidifiées avant d'affronter les Stampeders, dont la défense a accordé une généreuse moyenne de 34 points par match en deux semaines.

« On a hâte d'avoir une bonne performance offensive, poursuit Brodeur-Jourdain. Même si on a eu un premier match plus convaincant (victoire de 38-33 face aux Bombers), on a traversé des hauts et des bas. On a hâte de sentir qu'on contrôle le match de A à Z et qu'on n'a pas à dépendre de la défense et des unités spéciales. »

Un outil en plus

L'attaque comptera sur un Brandon Whitaker plus en contrôle, à son deuxième match après une absence de près de 10 mois.

« La semaine dernière, je réfléchissais beaucoup, confie le porteur de ballon. Je m'adaptais à la nouvelle attaque et au nouveau rythme. Mais là, je devrais me sentir mieux. »

Les Oiseaux ajouteront une corde à leur arc dans le champ-arrière en la personne de Jerome Messam, désormais en santé.

« C'est un athlète très spécial, se réjouit l'entraîneur Dan Hawkins. C'est dur de trouver un gars si gros et si athlétique. Il est imposant, rapide et intelligent. »

Messam, 6 pi 3 po et 245 lb (1,91 m et 111 kg), pourrait être utile pour protéger Anthony Calvillo.

PLUS:rc