NOUVELLES

Marcel Kittel rafle la 12e étape du Tour de France, Chris Froome se maintient

11/07/2013 11:24 EDT | Actualisé 10/09/2013 05:12 EDT

TOURS, France - L'Allemand Marcel Kittel a dépassé Mark Cavendish tout juste à la ligne d'arrivée, jeudi, ce qui lui a permis de remporter la 12e étape du Tour du France au sprint, tandis que Chris Froome est prudemment resté dans le peloton, et a ainsi évité une collision massive en fin de parcours, pour protéger sa forte avance au classement général.

Cavendish a été le premier à attaquer, mais la montée en puissance ultime de Kittel lui a permis de l'emporter par une demi-roue. Il a ainsi mérité sa deuxième victoire d'étape en trois jours, et sa troisième du présent Tour.

«Comme on le dit en Allemagne, les bonnes choses arrivent par trois, a commenté Kittel. C'était un véritable sprint aujourd'hui, c'est pourquoi je suis si content.»

Les coureurs allemands ont remporté cinq étapes du Tour jusqu'ici. Tony Martin s'est imposé au contre-la-montre, mercredi, tandis qu'Andre Greipel a aussi gagné une étape favorable aux sprinteurs, comme c'était le cas jeudi. Le fait d'avoir battu Cavendish au chapitre de la vitesse pure, un exploit rare, décuplera encore plus la confiance de Kittle.

«C'est un grand exploit pour moi, mon équipe et les sprinteurs allemands aussi», a-t-il souligné.

On a senti beaucoup de fébrilité au Tour cette année et une vingtaine de coureurs ont été pris dans une collision, alors que certains se sont retrouvés sous les vélos d'adversaires et que les roues tournaient dans toutes les directions dans l'espoir d'éviter la catastrophe. Froome était assez près pour «entendre la collision», mais il avait juste assez d'avance pour l'éviter.

«C'est toujours comme ça à la fin, avant un sprint, a noté Froome. C'est ce que tout le monde craint.»

Le Norvégien Boasson Hagen est celui qui a le plus souffert du carambolage, et il a dû renoncer au reste du Tour.

Quatorzième dans le même temps que le vainqueur d'étape, Froome avait toujours une avance de 3:25 sur Alejandro Valverde et de 3:54 sur l'ancien champion Alberto Contador au classement général.

«Pour l'instant, j'essaie de conserver le plus d'énergie possible pour Mont Ventoux à la fin de la semaine et ensuite, pour les Alpes la semaine prochaine», a expliqué Froome, qui a dominé la première grande étape en montagne du Tour dans les Pyrénées, samedi dernier.

«Mont Ventoux sera la prochaine journée vraiment difficile en ce qui concerne le classement général, a-t-il ajouté. J'ai hâte que la route recommence à monter.»

Pierre Rolland, le chef de file d'Europcar, était 27e au général à 16:38 après avoir pris la 93e place de l'étape, dans le même temps que Kittel.

Son coéquipier québécois David Veilleux a fini 131e de la journée, à trois minutes, tandis que le Canadien Ryder Hesjedal a pris le 155e rang, à 3:44, pour glisser à 36:22 de Froome au cumulatif.

PLUS:pc