NOUVELLES

Le TSX bondit et la Bourse de New York clôture à un niveau record

11/07/2013 04:40 EDT | Actualisé 10/09/2013 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse jeudi, après que le président de la Réserve fédérale des États-Unis a rassuré les investisseurs en affirmant que son principal programme de relance économique était là pour rester encore un bon bout de temps.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 186,33 points pour terminer la journée à 12 493,26 points, ce qui lui permet d'avancer en territoire positif par rapport à son niveau du début de l'année, bien que ce ne soit que de 60 points, soit 0,5 pour cent.

Lors d'un discours prononcé mercredi après la fermeture des marchés, M. Bernanke a affirmé que l'économie avait toujours besoin de l'aide des politiques de faibles taux d'intérêt de la Fed parce que le taux de chômage reste élevé et que l'inflation est inférieure à la cible de la banque.

Le dollar américain s'est fortement affaibli à la suite des commentaires de M. Bernanke et le huard s'est envolé de 1,21 cent US pour terminer à 96,29 cents US, après avoir avancé jusqu'à 96,43 cents US en cours de journée.

Les principaux indices boursiers américains ont décollé vers des niveaux record, les investisseurs s'étant montrés rassurés par les déclarations de M. Bernanke.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 169,26 points à 15 460,92 points, établissant un nouveau record de clôture après celui de 15 409 points qui avait été atteint le 28 mai.

L'indice composé du Nasdaq a gagné 57,54 points à 3578,3 points, son plus haut niveau depuis octobre 2000, tandis que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 22,4 points à 1675,02 points, ce qui est supérieur à son cours de clôture record de 1669 points, touché le 21 mai.

La banque centrale américaine réalise des achats mensuels de 85 milliards $ US en obligations, des transactions qui ont gardé les taux d'intérêt à leurs faibles niveaux et favorisé la reprise des marchés mondiaux.

Cependant, depuis quelques semaines, des analystes craignaient de voir bientôt la Fed réduire la cadence de ses achats obligataires, particulièrement depuis la dernière rencontre de la banque centrale à ce sujet, au terme de laquelle M. Bernanke avait notamment indiqué qu'un ralentissement du programme était envisageable plus tard cette année, et qu'il pourrait être remisé aux environs de la mi-2014 si l'économie continuait de s'améliorer.

Le cours du lingot d'or a bondi de 32,50 $ US après les plus récents commentaires de M. Bernanke, terminant la journée à 1279,90 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Tous les secteurs ont contribué aux gains du parquet torontois jeudi, mais celui de l'or a affiché la meilleure croissance, soit environ 6,5 pour cent. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a grimpé de 1,16 $ à 15,85 $, tandis que celle de Goldcorp (TSX:G) a gagné 1,85 $ à 27,20 $.

La baisse du billet vert américain a aussi profité au prix du cuivre, qui s'est emparé de 9 cents US à 3,18 $ US la livre à New York. Tout recul du dollar américain fait habituellement progresser les cours des matières premières, puisque cela les rend moins dispendieuses pour ceux qui les achètent avec d'autres devises que le dollar américain.

Le secteur des métaux de base a grimpé de quatre pour cent, l'action de First Quantum Minerals (TSX:FM) ayant pris 74 cents à 16,42 $ tandis que celle de Teck Resources (TSX:TCK.B) s'est améliorée de 1,47 $ à 23,31 $.

Le groupe de l'énergie a crû de 1,46 pour cent, même si le cours du pétrole brut a reculé de 1,61 $ US à 104,91 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York après que l'Agence internationale de l'énergie eut indiqué que la production des pays non membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) progresserait de 1,3 million de barils par jour l'an prochain.

Le prix du pétrole a clôturé mercredi à un sommet de 15 mois après que les autorités américaines eurent indiqué que leurs réserves de brut étaient bien moins importantes que prévu la semaine dernière.

À Toronto, le titre de Cenovus Energy (TSX:CVE) s'est adjugé 70 cents à 32,36 $, tandis que celui de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a avancé de 62 cents à 33,29 $.

Les titres du secteur de la finance ont avancé de 0,88 pour cent dans l'ensemble, tandis que ceux du groupe des services publics ont gagné près de deux pour cent.

PLUS:pc