NOUVELLES

Le gouvernement libéral ouvre la porte au prolongement du métro à Toronto

11/07/2013 05:46 EDT | Actualisé 10/09/2013 05:12 EDT

TORONTO - Le gouvernement libéral de l'Ontario se dit maintenant prêt à investir dans le prolongement du métro de Toronto, tout juste deux mois après avoir balayé l'idée du revers de la main.

Une somme oscillant entre 925 millions $ et 1,4 milliard $ serait nécessaire pour faire du projet une réalité.

Ce changement de cap est qualifié de «suspect» par le Parti progressiste-conservateur, qui souligne que des élections partielles sont prévues en août prochain dans cinq circonscriptions toutes remportées par les libéraux aux dernières élections générales. La circonscription de Scarborough, en banlieue de Toronto, est au nombre des circonscriptions que souhaitent conserver les libéraux.

Metrolinx, l'agence responsable des questions de transports en Ontario, est déjà à planifier le remplacement d'un train de surface par un système de train léger dans ce secteur de Toronto. Ce projet, d'une valeur de 1,8 milliard $, s'inscrit dans le cadre d'un plan de transport en commun pour la grande région de Toronto élaboré par le gouvernement provincial.

Le ministre des Transports de l'Ontario, Glen Murray, affirmait en mai dernier que ce plan de transport ne serait pas modifié pour permettre le prolongement du métro de Toronto.

Jeudi, contre toute attente, M. Murray a ouvert la porte à des discussions avec la Ville de Toronto sur la possibilité de prolonger le réseau de métro. Il a affirmé qu'il ne privilégiait pas nécessairement le train léger au métro, mais qu'il souhaitait absolument augmenter l'offre de transport en commun pour les communautés concernés.

Il a indiqué que la Ville de Toronto doit prendre une position finale sur la question le 16 juillet prochain. La province compte discuter avec les représentants de Toronto au cours des prochains jours. M. Murray affirme que le gouvernement aura cependant le dernier mot dans le dossier.

PLUS:pc