NOUVELLES

L'avocat russe militant Sergueï Magnitski est condamné trois ans après sa mort

11/07/2013 08:56 EDT | Actualisé 10/09/2013 05:12 EDT

MOSCOU - Plus de trois ans après sa mort en prison, l'avocat russe dénonciateur Sergueï Magnitski a été désigné coupable d'évasion fiscale, mercredi, par un tribunal de Moscou.

Le procès posthume de Sergueï Magnitski est un chapitre macabre dans une affaire ayant déclenché un litige hautement émotif entre la Russie et Washington qui a inclus des sanctions américaines contre Moscou pour des violations alléguées des droits humains, et une interdiction d'adoption d'enfants russes par des citoyens américains.

Sergueï Magnitski était un avocat pour l'investisseur britannique né aux États-Unis William Browder. Celui-ci alléguait en 2008 que des organisations criminelles avaient comploté avec des responsables corrompus du ministère de l'Intérieur pour obtenir un retour d'impôt frauduleux de 230 millions $ après avoir mis en échec illégalement des filiales de la firme d'investissement de M. Browder Hermitage Capital.

Magnitsky fut arrêté par la suite sous des accusations d'évasion fiscale, et perdu la vie en prison en novembre 2009 d'une pancréatite non traitée à l'âge de 37 ans.

Son histoire avait suscité de vives critiques de militants des droits humains.

En annonçant le verdict, jeudi, le juge Igor Alisov a affirmé que «Magnitsky avait orchestré un stratagème imposant d'évasion fiscale dans un complot avec un groupe de personnes», selon les propos cités par l'agence de nouvelles ITAR-Tass.

PLUS:pc