NOUVELLES

Gouvernement égyptien : El-Beblaoui n'exclut pas la participation des Frères musulmans 

11/07/2013 04:39 EDT | Actualisé 09/09/2013 05:12 EDT

Le nouveau premier ministre égyptien, Hazem El-Beblaoui, a déclaré jeudi à l'AFP qu'il n'exclurait pas une participation de certains Frères musulmans dans le gouvernement de transition qu'il est en train de former, à condition qu'ils soient dûment qualifiés pour le poste.

Nommé mardi premier ministre intérimaire, El-Beblaoui dit réfléchir toujours à la composition d'un gouvernement, une semaine après la déposition du président déchu Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans.

« Je ne me préoccupe pas de l'appartenance politique », a-t-il déclaré à l'AFP par téléphone.

Si « quelqu'un est proposé par le Parti de la liberté et de la justice (PLJ, bras politique de la confrérie) et que cette personne est qualifiée pour le poste », sa nomination pourra être envisagée, a-t-il ajouté.

Le président intérimaire dit miser sur l'efficacité et la crédibilité, et ajoute ne pas avoir encore approché qui que ce soit. Il veut d'abord identifier les meilleurs candidats avant de leur demander de rejoindre le gouvernement.

Les Frères musulmans avaient rejeté mercredi une offre de participer au gouvernement. « Nous ne pactisons pas avec des putschistes », avaient-ils déclaré, faisant référence à la déposition par l'armée, le 3 juillet, du président islamiste Mohamed Morsi, élu en juin 2012.

PLUS:rc