NOUVELLES

Fillette morte: garderie familiale fermée à Vaughan

11/07/2013 10:11 EDT | Actualisé 10/09/2013 05:12 EDT
Radio-Canada.ca

Les autorités ont ordonné la fermeture d'une garderie à domicile non accréditée à Vaughan, au nord de Toronto, à la suite de la mort d'une fillette de deux ans. 

Le service de la santé publique évoque une série de violations, dont la propreté de la cuisine, pour justifier la suspension du service de garde. Une plainte avait par ailleurs été déposée en novembre dernier quant au trop grand nombre d'enfants dans la garderie.

L'identité de la victime n'a pas été rendue publique, mais on sait que le bambin était de Toronto. 

L'enfant n'avait pas de signes vitaux lorsque les ambulanciers sont arrivés sur les lieux lundi. La police régionale de York a ouvert une enquête. La cause du décès n'a pas encore été déterminée.

Les autorités de la santé publique de Toronto indiquent que la victime ne montrait pas de signes de blessures ou de lésions corporelles.

Le bureau du coroner devait pratiquer une autopsie, mais refuse de donner plus de détails. La police enquête sur tous les cas d'enfants morts de moins de cinq ans en Ontario, même s'il n'y a pas eu de négligence ou d'acte criminel.

Manque d'encadrement

La Dre Yaffe de la santé publique de Toronto dit que ce genre de situation est « très inhabituel ».

Mais selon l'experte Kim Hiscott, les garderies familiales non accréditées sont mal encadrées. Les parents leur confient leur enfant, parce qu'ils n'arrivent pas à trouver une place dans une garderie réglementée ou en raison des frais de garde moins élevés. Une place pour un enfant de deux ans dans une garderie accréditée coûte souvent 1000 $-1500 $ par mois dans la région de Toronto.

M. Hiscott souligne que même les agents de sécurité doivent obtenir une telle certification en Ontario, alors pourquoi, dit-elle, ne pas encadrer aussi les personnes qui supervisent des enfants. 

Don Giesbrecht de la Fédération canadienne des services de garde à l'enfance souligne qu'il y a seulement 900 000 places accréditées au pays pour trois millions d'enfants ayant besoin d'une garderie. « La majorité des enfants en service de garde au Canada le sont dans un environnement non réglementé, non surveillé et sans permis, dit-il. Jusqu'à ce que quelqu'un dise qu'il y a un problème (porte plainte), rien ne va les arrêter ».