NOUVELLES

De longues minutes d'attente après l'écrasement du vol Asiana

11/07/2013 11:44 EDT | Actualisé 10/09/2013 05:12 EDT

SAN FRANCISCO - Les passagers de l'avion qui s'est écrasé à l'aéroport international de San Francisco samedi ont appelé à l'aide les services d'urgence, mais il aura fallu une vingtaine de minutes avant de voir les premières ambulances leur porter secours. Leurs appels de détresse témoignent du chaos qui régnait après l'écrasement, alors que les survivants tentaient de sauver la vie des passagers dans un état critique.

Le vol 214 du transporteur Asiana s'est écrasé lors de son atterrissage, alors qu'il volait trop bas et trop lentement. Deux passagers ont été tués et plusieurs autres blessés dans l'incident qui a vu l'appareil se retrouver à une trentaine de mètres de la piste.

L'enregistrement d'un appel de détresse rendu public par la California Highway Patrol permet d'entendre une passagère de l'appareil se plaindre de l'absence de secours pendant une vingtaine, sinon une trentaine de minutes.

Les appels effectués samedi illustrent la gravité des blessures de certains passagers. Ainsi, il est possible d'entendre un passager décrire les graves blessures qu'une femme a subies et la nécessité pour elle d'obtenir rapidement des soins.

Les autorités à San Francisco ont indiqué qu'il était difficile d'envoyer davantage d'ambulances en raison de leur crainte de voir l'avion exploser.

Les enquêteurs étudient actuellement les échanges entre deux des pilotes du vol 214, qui étaient peu expérimentés avec le type d'appareil impliqué. L'un d'eux n'avait que peu piloté des Boeing 777, alors que l'autre était un instructeur qui en était à son premier vol.

PLUS:pc