NOUVELLES

Tony Martin devance Chris Froome lors de la 11e étape du Tour de France

10/07/2013 12:36 EDT | Actualisé 09/09/2013 05:12 EDT

MONT-SAINT-MICHEL, France - L'Allemand Tony Martin a remporté mercredi la 11e étape du Tour de France, un contre-la-montre individuel, tandis que Chris Froome a fini deuxième, loin devant ses principaux rivaux, pour accroître de façon importante son avance au classement général.

Martin, qui a remporté deux fois le titre mondial du contre-la-montre, n'a pas déçu sur le parcours de 33 km en Normandie qui se terminait à Mont-Saint-Michel.

Froome a été le plus rapide lors des deux premiers intervalles, mais il a ralenti dans la dernière section, s'avérant 12 secondes plus lent que Martin. Ce dernier l'a emporté en 36 minutes et 29 secondes.

«Ma plus grande course, aujourd'hui, était avec les autres coureurs bien placés au classement général, a souligné Froome. J'ai accru mon avance et j'en suis très content. Chapeau à Tony Martin pour avoir remporté l'étape, cela montre quelle classe il a.»

Froome a été le seul coureur à accuser un retard de moins d'une minute sur Martin. Le Belge Thomas De Gendt a fini troisième à 1:01.

Bien que Martin n'aspire pas à remporter le Tour de France, d'autres qui le font ont perdu du terrain.

Alejandro Valverde et l'ancien champion Alberto Contador ont perdu plus de deux minutes de temps sur Froome, tandis que le champion de 2010 Andy Schleck et le gagnant de 2011 Cadel Evans ont également perdu beaucoup de temps.

Valverde reste deuxième au général, mais à 3:25.

Contador, lui, a glissé à 3:54 de Froome, bien qu'il se soit hissé au quatrième rang. L'Espagnol a fini 15e, à 2:15 de Martin.

«Personne n'a encore remporté le Tour et personne ne l'a perdu. Nous ne sommes pas encore à Paris, a noté Contador. C'est vrai que Chris Froome est dans une forme impressionnante et que c'est un excellent grimpeur, mais il reste encore plusieurs étapes à disputer.»

Evans a été plus lent de 2:30 et Schleck, de 4:44, se retrouvant respectivement à 6:54 et 8:32 de Froome.

«Je suis content de mon niveau de forme, a affirmé Froome. Je crois avoir montré dans les montagnes que je peux tenir mon bout, au contre-la-montre aussi. J'en suis très heureux.»

Evans, lui, n'avait pas encore renoncé à la victoire.

«Je n'ai pu tirer le meilleur de moi-même, a dit l'Australien­. Je crois que nous obtiendrons quelques occasions, et dans les quatre derniers jours (de la course), nous donnerons tout.»

Le Canadien Svein Tuft (Orica-GreenEdge), un spécialiste du contre-la-montre, a fini sixième à 1:35 du gagnant.

Même s'il visait avant tout de conserver ses énergies en vue des étapes suivantes, David Veilleux a réussi la deuxième meilleure performance du jour chez Europcar, finissant 67e à 3:40. Son coéquipier Cyril Gautier a pris le 61e rang avec 3:33 de retard tandis que le chef de file Pierre Rolland a terminé 91e à 4:16 pour se retrouver à 16:38 de Froome au classement général.

«Ça n’a pas été une journée pénible, a commenté Veilleux. J’aurais pu aller plus vite, je ne l’ai pas fait à 110 pour cent. Je suis bien parti, j’ai pris un bon rythme. Ça allait bien et je sentais que j’avais de bonnes jambes.

«Je préférais prendre mes réserves et les utiliser à meilleur escient, si un jour je me retrouve dans une bonne échappée qui se rend jusqu’au bout.»

L'autre Canadien en lice, Ryder Hesjedal, s'est contenté de la 136e place à 5:02 de Martin.

Martin a remporté l'avant-dernière étape du Tour de France en 2011, un contre-la-montre disputé à Grenoble. Il a par ailleurs fini deuxième derrière Bradley Wiggins lors du contre-la-montre des Jeux olympiques de Londres, l'an dernier.

PLUS:pc