NOUVELLES

Tempête: la situation revient tranquillement à la normale à Toronto

10/07/2013 12:09 EDT | Actualisé 08/09/2013 05:12 EDT

TORONTO - Certains sont restés à la maison pour nettoyer leurs sous-sols inondés, d'autres ont effectué de longs trajets sur les rues détrempées pour se rendre au travail, mais tous avaient une histoire de tempête à raconter.

L'heure était au bilan, mardi, à Toronto et dans ses banlieues, après que des précipitations records soient tombées lundi sur la métropole.

Les pluies torrentielles jumelées aux vents violents ont causé d'importantes pannes de courant, sans compter les automobilistes et les usagers des transports en commun qui sont restés prisonniers des eaux pendant plusieurs heures.

«C'est probablement le moment le plus intense et le plus humide de l'histoire de Toronto», a soutenu le météorologue d'Environnement Canada, David Philips.

«Aucune infrastructure n'aurait pu résister à ça. Il fallait juste accepter l'idée qu'on allait tous être inondés», a-t-il ajouté.

M. Philips a expliqué que deux cellules orageuses s'étaient retrouvées au-dessus de la Ville Reine exactement au même moment, restant sur place plusieurs heures.

Les averses ont inondé de nombreuses rues et voies souterraines, forçant des conducteurs à abandonner leurs véhicules. Le métro, les autobus et les tramways ont été arrêtés ou grandement ralentis, créant un véritable chaos durant l'heure de pointe.

La plupart des Torontois sont arrivés chez eux des heures plus tard pour découvrir des infiltrations d'eau et des sous-sols inondés dans leurs résidences sans électricité.

Au cours de l'un des incidents les plus graves survenus sur les routes, quelque 1400 personnes ont été prises au piège dans un train de banlieue alors que des eaux troubles gagnaient l'intérieur des wagons. Il a fallu sept heures aux policiers et aux pompiers pour ramener tous les passagers sur la terre ferme à l'aide de petits bateaux pneumatiques.

Les autorités municipales de Toronto ont indiqué qu'il faudrait encore patienter avant le retour complet à la normale.

«Encore une fois, Toronto a tenu bon. Nous avons su braver la tempête», a soutenu Rob Ford lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville.

«À certains moments, c'est devenu vraiment épeurant. J'ai vu quelques personnes paniquer», a-t-il ajouté.

Le maire Ford a remercié les équipes d'urgence pour leur travail. Il a toutefois réclamé un examen complet des procédures d'urgence mises en place lundi, afin de déterminer si la Ville peut améliorer sa réponse à ce genre de situation.

Mardi matin, le courant était rétabli dans la plupart des quartiers de la ville. Rob Ford a toutefois indiqué que le réseau «ne tenait qu'à un fil». Il a demandé aux Torontois d'éteindre tous les appareils électriques qui ne sont pas essentiels.

Mardi soir, quelque 70 000 clients attendaient toujours d'être rebranchés au réseau. Au sommet de la panne, ils étaient plus de 300 000 à être plongés dans le noir.

PLUS:pc