NOUVELLES

L'enquête sur le dopage dans les Ligues majeures sera longue et complexe

10/07/2013 07:32 EDT | Actualisé 09/09/2013 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Nous pourrions ne jamais savoir quelles sont les accusations des Ligues majeures de baseball qui pèsent contre Alex Rodriguez et Ryan Braun dans l'enquête sur le laboratoire Biogenesis — si elles sont un jour déposées.

C'est parce que les détails seront probablement pris dans un enchevêtrement de procédures juridiques impliquant les Ligues majeures, l'Association des joueurs et un possible arbitre, qui pourrait déterminer qu'aucune mesure disciplinaire n'est requise.

Ces procédures fastidieuses permettent d'affirmer avec une quasi-certitude que des suspensions, si elles sont un jour imposées, ne seront effectives qu'en 2014.

Parmi les autres enjeux légaux à surveiller: Est-ce que le bureau du commissaire a le droit d'annoncer des suspensions avant que les griefs ne soient traités par un arbitre? Est-ce qu'un joueur qui n'a jamais été puni en vertu des règles antidopages des Ligues majeures peut être suspendu pour plus de 50 matchs pour de multiples méfaits?

Deux personnes au fait des négociations ont déclaré que si les Ligues majeures et le syndicat ne peuvent s'entendre sur le processus, alors l'arbitre Fredric Horowitz pourrait devoir intervenir. Ces sources ont requis l'anonymat puisqu'aucun commentaire public n'a été autorisé.

Les Ligues majeures ont passé la majeure partie de l'année à enquêter sur 20 joueurs qui seraient liés au laboratoire Biogenesis of America, dont A-Rod et Braun, d'ex-joueurs par excellence. Le quotidien 'Miami New Times' avait rapporté en janvier que le laboratoire — désormais fermé — de Floride avait distribué des drogues de performance à des joueurs des Ligues majeures.

PLUS:pc