NOUVELLES

Lac-Mégantic : le Bloc québécois réclame une étude aux Communes

10/07/2013 11:09 EDT | Actualisé 09/09/2013 05:12 EDT

Le chef du Bloc québécois, Daniel Paillé, demande que soit lancée immédiatement une étude par un comité spécial à la Chambre des communes pour prendre les décisions qui s'imposent à la suite du déraillement ferroviaire mortel de Lac-Mégantic.

M. Paillé estime que les parlementaires ne doivent pas attendre les résultats des diverses enquêtes qui sont en cours avant d'agir.

Certains aspects régis par le Code du travail et le ministère des Transports peuvent et doivent être amendés dans les plus brefs délais, a plaidé le bloquiste, qui a rendu visite mercredi aux sinistrés de la catastrophe qui ont trouvé refuge à la polyvalente Montignac.

Daniel Paillé a rappelé qu'à la suite d'un déraillement à Montmagny, en 2007, le Comité permanent des Transports avait adopté une recommandation du Bloc québécois afin de limiter la vitesse des trains dans le secteur, et ce, bien avant que le Bureau de la sécurité des transports (BST) ne remette son rapport.

Appel à la compassion

Daniel Paillé a par ailleurs déploré le fait que les drapeaux n'aient pas été mis en berne pour honorer la mémoire des victimes du déraillement survenu le week-end dernier.

Et même s'il a soutenu que ce n'était pas le temps de « tirer des cailloux » en direction du gouvernement conservateur, il a décoché une flèche à l'endroit du ministre fédéral des Transports Denis Lebel. Daniel Paillé juge que le ministre a manqué de compassion lorsqu'il a affirmé lundi que, depuis 2007, le nombre d'accidents ferroviaires au Canada a diminuéde 23 %, et celui des déraillements, de 26 %.

« Au lieu de dire qu'il y avait eu moins de déraillements, je pense qu'il aurait dû se garder une petite gêne », a-t-il suggéré.

Le ministre Lebel avait tenu à rassurer la population la veille et à défendre le bilan du gouvernement fédéral en matière de transport de matières dangereuses.

« Il y a 30 millions de déplacements de matière dangereuse dans le pays. Malheureusement est arrivé un événement comme Lac-Mégantic et nous en prenons acte et fait. J'étais là hier, c'est un drame humain incroyable. Nous sympathisons bien sûr avec la communauté », a déclaré en entrevue mardi le ministre Lebel.

« Il ne faut pas qu'il arrive d'événement semblable dans le futur. Nous allons tout faire ce qui est possible pour éviter que ça se reproduise. Mais avant de dire quels ont été les éléments qui ont amené l'accident, nous allons laisser les gens du Bureau de la sécurité des transports faire leur travail », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, des responsables de Transports Canada ont précisé mardi que les wagons du train venaient d'être inspectés la veille du déraillement. Il ne s'agissait donc pas de la locomotive, comme l'avait affirmé lundi le ministre Lebel.

L'accident a fait 15 victimes et 60 personnes manquent toujours à l'appel, selon le nouveau bilan livré par la Sûreté du Québec.  

http://www.radio-canada.ca/sujet/lac-megantic Consultez notre section spéciale.

PLUS:rc