NOUVELLES

Lac-Mégantic: au milieu du brasier il a détaché les wagons, mais est-il un héros?

10/07/2013 07:09 EDT | Actualisé 10/07/2013 10:14 EDT
AP

Au milieu de la nuit, alors que le brasier anéantissait le centre-ville de Lac-Mégantic, un homme s'est lancé seul dans les flammes pour détacher et éloigner les derniers wagons-citernes qui n'avaient pas encore explosé.

Ce "héros" introuvable n'a toutefois pas cherché à recevoir de lauriers: il s'agit du conducteur du train fou qui a fait 20 morts et laissé 30 personnes disparues probablement décédées, selon le dernier bilan de la police.

Il devait être 2h30 du matin samedi. Cela faisait un peu plus d'une heure qu'un train convoyant 72 wagons-citernes, remplis de 100 tonnes de pétrole brut chacun, avait déraillé au coeur de la rue principale, transformant le centre-ville en une immense fournaise.

Les habitants avaient tous quitté leur domicile et plusieurs s'étaient regroupés près du lac, à 500 mètres de la queue du train, observant leur ville se consumer.

Quand soudain "on a vu une machinerie qui arrivait", raconte Jacques Gagnon, dont la maison se trouve à quelques centaines de mètres de "la zone rouge", comme les enquêteurs appellent désormais le centre-ville dévasté.

Cet employé municipal a d'abord pensé que cet engin lourd venait participer à la lutte contre l'incendie et abattre des pans de bâtiments.

Pas du tout. Rapidement, M. Gagnon et son camarade d'infortune Luc Vandewalle assistent, éberlués, à l'éloignement de "huit ou neuf wagons" prêts à exploser.

"Quelqu'un était allé les détacher", quitte à s'approcher de très près du brasier, raconte-il sur la terrasse de sa maison qu'il a dû abandonner pendant une trentaine d'heures.

"Si ça avait explosé, il c'est certain que le feu se serait étendu dans notre quartier, et notre maison y serait probablement passée aussi", insiste-t-il. "C'est un acte de bravoure".

"Il a emprunté des vêtements de pompiers"

Interrogés, des policiers locaux démentent cette "rumeur". Mais le chef des pompiers, Denis Lauzon, affirme lui: "J'ai donné un ordre à mes lieutenants d'aller s'en occuper".

Ce moustachu affable savait qu'une entreprise de transformation de bois proche de l'incendie possédait un locotracteur "capable de rouler sur la route et d'aller sur la voie ferrée". Il a demandé d'aller le réquisitionner.

Du reste, "qui l'a fait, ça je ne sais pas", reconnaît-il.

Lui-même employé dans une autre usine de bois, Luc Vanderwalle a tout vu: l'intrépide qui est allé au feu, "c'est le conducteur (du train), Tom Harding", assure-t-il.

"Ils l'ont habillé en pompier, il est allé chercher une machine, et il est allé dépinner (détacher)" les wagons, raconte-t-il avec certitude.

En effet, a expliqué au journal La Presse un des membres du conseil d'administration de MMA, la compagnie ferroviaire américaine en cause, "notre chef de train est allé voir les pompiers, leur a emprunté des vêtements de pompiers, a pris les commandes du locotracteur et est allé y accrocher" les derniers wagons-citernes.

Tom Harding est reclus chez lui depuis la catastrophe. C'est lui qui avait stationné le convoi à une dizaine de kilomètres de la ville meurtrie, en attendant que son successeur reprenne les commandes, avant d'aller dormir dans un hôtel proche du lieu de l'accident.

Selon ce qu'a déclaré mercredi le PDG de la maison-mère de MMA, Edward Burkhardt, il aurait mal actionné les freins du train, causant la catastrophe.

"Il nous a dit qu'il avait fait les choses comme il fallait", a dit le PDG, mais "notre sentiment est que ce n'est pas vrai". "Dans les faits, je pense qu'ils (les freins) n'étaient pas (bien actionnés) parce que sinon nous n'aurions pas eu d'incident".

Tom Harding a été suspendu sans solde et pourrait être formellement accusé, a ajouté le patron américain.

Reste qu'il "fallait être brave pour dépinner ça", remarque Jacques Gagnon, avant d'aller présenter ses condoléances à une amie qui a perdu sa fille dans la tragédie. "Peut-être que c'est un sentiment de culpabilité qui l'a poussé" à agir.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic
Explosion à Lac-Mégantic: photos de la Sûreté du Québec