NOUVELLES

La police enquête sur les menaces faites au capitaine de l'Impact Davy Arnaud

10/07/2013 12:55 EDT | Actualisé 09/09/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Des menaces de mort proférées sur Twitter à l'endroit du capitaine de l'Impact de Montréal Davy Arnaud et sa famille font l'objet d'une enquête par la police, a annoncé le club de la Major League Soccer, mercredi.

Le milieu de terrain a reçu les menaces sur Twitter après une défaite de 4-3 de l'Impact contre les Rapids du Colorado, le 29 juin. Arnaud a alors perdu un ballon au milieu du terrain, ce qui a mené à une attaque des Rapids qui a permis d'inscrire le but vainqueur pendant le temps ajouté en fin de match.

Arnaud a rediffusé l'un des messages de SBarbosa17 dans lequel ce dernier a écrit: «J'espère que ta famille va mourir dans un incendie». L'auteur du message semble être un partisan local.

Arnaud a répondu: «Wow. Je sais que nous avons perdu et que j'ai fait une erreur, mais est-ce que je mérite ça? Je te pardonne.»

D'autres gazouillis qui, selon le club, ont été reçus par Arnaud de la même personne semblent avoir été effacés.

L'Impact et la MLS ont déposé une plainte auprès de la police, qui a lancé une enquête et interrogera l'individu.

«L'Impact prend l'incident très au sérieux et n'accepte aucune menace à l'endroit de ses joueurs, des entraîneurs et du personnel administratif et tient à assurer leur sécurité», a commenté l'équipe dans un communiqué.

Arnaud, qui est marié et est le père d'une jeune fille, n'a pas commenté.

Son coéquipier Patrice Bernier a qualifié les menaces d'inacceptables.

«Tu peux avoir une opinion sur une performance, bonne ou mauvaise, a-t-il noté. Mais quand ça dépasse les bornes et qu'il y a des menaces contre ta famille, même si les gens peuvent dire que c'étaient des blagues, je ne crois pas que c'est là quelque chose avec laquelle tu peux blaguer.

«Tu ne sais jamais ce qui pourrait arriver. Les gens doivent prendre la responsabilités de leurs mots, de ce qu'ils disent ou écrivent dans les médias sociaux. C'est important qu'ils réalisent que tu ne peux pas lancer des attaques comme ça visant une personne, sa famille ou qui que ce soit.»

Bernier a fait savoir que lui, Arnaud et d'autres joueurs de l'Impact ont reçu des messages de partisans déplorant les menaces de mort.

«Au moins, ils ont fait preuve fierté et ils savent que ç'a un impact négatif sur l'image des partisans montréalais et de l'Impact de Montréal», a-t-il dit.

Les comportements menaçants de la part de partisans pourraient inciter de bons joueurs à éviter de se joindre à l'Impact parce que «même si ce ne sont que des mots, on ne sait jamais», a ajouté le Brossardois.

L'entraîneur-chef Marco Schällibaum a soutenu la décision de l'équipe de confier le dossier à la police.

«Tu ne peux pas accepter qu'une personne fasse des difficultés à une famille, a déclaré l'entraîneur suisse. Il a peut-être commis une erreur sur le terrain, mais tu ne peux pas lui faire ça.»

L'Impact (9-4-4) occupe le premier rang dans l'Association Est à mi-chemin du calendrier régulier.

Arnaud, un Américain de 33 ans, a été obtenu dans une transaction avec Kansas City à l'approche de la saison inaugurale du club montréalais en MLS, en 2012. Il est devenu le premier capitaine du club dans cette ligue.

PLUS:pc