NOUVELLES

Une bombe placée en bordure d'une route tue 17 civils afghans

09/07/2013 02:24 EDT | Actualisé 08/09/2013 05:12 EDT

KABOUL - Une bombe installée en bordure d'une route de l'ouest de l'Afghanistan a explosé près d'une remorque tirée par une motocyclette, tuant 17 personnes, ont annoncé mardi les autorités du pays.

Des militants talibans de la province d'Herat fuyant la police et une patrouille de l'armée ont placé une bombe au bord d'une route qui longe un village, dans une tentative de tuer des soldats gouvernementaux, a expliqué le lieutenant Sher Agha, de la police locale.

La bombe a plutôt explosé près d'une remorque transportant 12 femmes, quatre enfants et un homme. Aucun des passagers n'a survécu.

Dans le sud du pays, un soldat afghan a ouvert le feu sur les troupes de l'OTAN à l'aéroport de Kandahar, tuant un soldat étranger, a affirmé l'organisation internationale.

L'OTAN n'a pas donné de détails sur l'attaque. L'aéroport de Kandahar est une base importante dans le sud du pays, gardée par des troupes slovaques.

Le général Abdul Raziq Sherzai, des forces aériennes de Kandahar, avait initialement annoncé que trois soldats avaient été blessés dans la fusillade. On ne sait pas si le soldat mort fait partie de ce bilan ou s'il s'agit d'une quatrième victime.

Des membres des forces afghanes ont plusieurs fois ouvert le feu sur leurs collègues ou sur les troupes internationales au cours des derniers mois, à l'approche du retrait de la majorité des troupes internationales, prévu pour 2014.

Le suspect de l'attaque contre les troupes de l'OTAN a été arrêté après l'incident et il est interrogé par les autorités, a affirmé le porte-parole du gouvernement de Kandahar, Javid Faisal.

Selon M. Faisal, l'enquête préliminaire laisse penser que la fusillade était un accident et non une attaque «de l'intérieur».

PLUS:pc