NOUVELLES

Un attentat au véhicule piégé fait 53 blessés dans la banlieue sud de Beyrouth

09/07/2013 12:02 EDT | Actualisé 08/09/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Un véhicule piégé a explosé mardi dans un bastion du Hezbollah au sud de la capitale libanaise, blessant au moins 53 personnes et provoquant l'incendie de plusieurs véhicules.

La puissante explosion s'est produite dans un quartier commercial et résidentiel très fréquenté, alors que de nombreux Libanais musulmans ont commencé à respecter le mois sacré du Ramadan. Il s'agit de la plus grave explosion dans les banlieues sud de Beyrouth depuis plusieurs années.

L'attaque n'a pas été revendiquée, mais plusieurs Libanais craignent des représailles contre le Hezbollah pour sa participation à la guerre civile en Syrie en appui aux troupes du président Bachar el-Assad, notamment à Homs, près de la frontière libanaise.

L'attentat risque d'aggraver les tensions au Liban, où les affrontements meurtriers entre sunnites et chiites se multiplient depuis le début de la guerre en Syrie. Certains sunnites du Liban, dont plusieurs appuient les rebelles syriens, sont de plus en plus inquiets de ce qu'ils estiment être le pouvoir incontrôlé du Hezbollah dans le pays.

L'explosion de mardi s'est produite à Beir el-Abed et a probablement été causée par un véhicule piégé, ont déclaré des responsables sous le couvert de l'anonymat. Ils ont précisé que l'explosion s'était produite dans un stationnement près de la «Coop islamique», un supermarché généralement bondé de clients, et d'une station-service.

«L'explosion a été si forte que je pensais qu'il s'agissait d'un raid aérien israélien», a déclaré Mohammed al-Zein, qui vit près du lieu de l'explosion. «Ma femme dormait dans le lit et tout le verre (des vitres) est tombé sur elle, la blessant dans la bouche, aux bras et aux jambes.»

Un autre résidant a raconté qu'il se rendait faire des courses pour le repas de rupture du jeûne du Ramadan quand il a entendu l'explosion.

«Je circulais sur ma motocyclette pour me rendre à la pâtisserie quand il y a eu une puissante explosion qui m'a fait tomber au sol», a déclaré l'homme de 52 ans, employé dans une entreprise privée. Il a refusé de donner son nom par crainte pour sa sécurité.

Le ministre de la Santé, Ali Hassan Khalil, a déclaré que 53 personnes avaient été blessées, la plupart légèrement par des éclats de verre.

Le stationnement où l'explosion s'est produite est situé à quelques centaines de mètres d'un endroit connu comme le «périmètre sécurité» du Hezbollah, où vivent et travaillent de nombreux responsables du parti.

L'explosion «est un message, mais nous ne plierons pas», a déclaré Ziad Waked, un responsable municipal, sur la chaîne télévisée du Hezbollah.

Il s'agit de l'une des plus puissantes explosions dans la banlieue sud de Beyrouth depuis la fin de la longue guerre civile libanaise, en 1990. Elle laisse croire à une brèche de sécurité majeure dans un quartier étroitement contrôlé et placé sous haute sécurité.

PLUS:pc