NOUVELLES

TransCanada réagit à la tragédie de Lac-Mégantic

09/07/2013 06:48 EDT | Actualisé 08/09/2013 05:12 EDT

CALGARY - Le chef de la direction de TransCanada, Russ Girling, a déclaré mardi qu'il n'y avait aucun bon côté à la tragédie de Lac-Mégantic.

M. Girling a réagi aux propos de certains observateurs, qui avaient laissé entendre que le transport du pétrole par pipeline pourrait devenir une solution plus attirante après qu'un convoi ferroviaire eut explosé le week-end dernier au coeur de la petite ville québécoise.

Le PDG du plus grand exploitant d'oléoducs au pays a toutefois affirmé que la catastrophe survenue à Lac-Mégantic n'était pas une bonne nouvelle pour son industrie et qu'il était faux de croire que cette dernière en bénéficierait.

Il a assuré que les acteurs du secteur des pipelines étaient bouleversés par les événements.

Russ Girling a ajouté que les infrastructures énergétiques étaient nécessaires pour répondre aux besoins quotidiens de la population et que les sociétés comme la sienne avaient le devoir de s'acquitter de leur tâche de la manière la plus sécuritaire possible.

Le dirigeant de TransCanada a par ailleurs indiqué être très optimiste concernant la proposition de son entreprise de transporter du pétrole de l'Ouest canadien vers l'est du pays en passant par le Québec, soutenant que le projet avait l'appui de suffisamment de citoyens pour être approuvé.

Quant au pipeline Keystone XL, M. Girling a reconnu qu'il serait surprenant que le président américain Barack Obama ne prenne une décision à ce sujet cet été et qu'il ne pouvait pas prédire quand le processus réglementaire prendrait fin.

L'oléoduc proposé par TransCanada, qui doit acheminer le pétrole produit à partir des sables bitumineux de l'Alberta jusqu'au golfe du Mexique, a suscité une très vive opposition de la part des environnementalistes et attend depuis des années le feu vert des autorités.

PLUS:pc