NOUVELLES

Remaniement ministériel en vue à Ottawa

09/07/2013 02:17 EDT | Actualisé 07/09/2013 05:12 EDT

Le départ de plusieurs membres du cabinet Harper laisse présager un remaniement ministériel sous peu à Ottawa. Voici les pronostics d'Yves Malo, affectateur et blogueur sur Radio-Canada.ca.

Les départs :

- Vic Toews, le ministre de la Sécurité publique, a annoncé sa démission lundi par voie de communiqué, en précisant qu'il quittait aussi son poste de député. Avocat de formation, cet homme politique manitobain de 60 ans a été élu pour la première fois dans la circonscription de Provencher en 2000 avec l'Alliance canadienne. Après la fusion avec les progressistes-conservateurs, il est réélu sous la bannière conservatrice. Stephen Harper lui confiera plusieurs portefeuilles importants dès son accession au pouvoir en 2006 : ministre de la Justice et procureur général du Canada, puis président du Conseil du Trésor et enfin ministre de la Sécurité publique.

- La sénatrice Marjory LeBreton a annoncé le 4 juillet qu'elle quittait son poste de leader du gouvernement au Sénat, qu'elle assumait depuis 2006. Avant d'être nommée au Sénat par le premier ministre Brian Mulroney, en juin 1993, Mme LeBreton a occupé pendant plus de 31 ans diverses fonctions au sein du Parti progressiste-conservateur du Canada.

- Diane Ablonczy, ministre d'État des Affaires étrangères, a indiqué qu'elle ne se représenterait pas aux prochaines élections fédérales. L'agricultrice et avocate de 64 ans représente depuis maintenant 20 ans l'Alberta à la Chambre des communes. Élue sous la bannière du Reform Party, en 1993, elle intégrera par la suite l'Alliance canadienne puis le Parti conservateur. La députée de Calgary-Nose Hill est ministre d'État aux Affaires étrangères depuis janvier 2011.

- Ted Menzies, ministre d'État aux Finances et député de MacLeod, en Alberta, a annoncé, lui aussi, qu'il ne briguerait pas les suffrages en 2015. Élu pour la première fois sous la bannière conservatrice en 2004, cet agriculteur de 61 ans représente depuis la circonscription de Macleod, en Alberta. Il a été nommé ministre d'État aux Finances en janvier 2011 après avoir occupé les fonctions de secrétaire parlementaire pour plusieurs ministres.

- Atteint d'un cancer, Keith Ashfield, ministre des Pêches et des Océans, a annoncé qu'il ne souhaitait pas rester au Cabinet, même s'il continuera à assumer ses fonctions de député de Fredericton. Élu en 2008, l'homme d'affaires de 61 ans est ministre des Pêches et des Océans depuis mai 2011. Il avait détenu auparavant les portefeuilles de ministre du Revenu national et de ministre de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique.

Des ministres partants :

On s'attend également à ce qu'au moins trois ministres perdent leurs postes. Il s'agit de :

- Peter MacKay : avocat de formation, l'homme de 47 ans a été élu la première fois aux Communes en 1997 sous la bannière du défunt Parti progressiste-conservateur, dont il sera brièvement le chef jusqu'à la fusion avec l'Alliance Canadienne qui donnera naissance à l'actuel Parti conservateur. Il accède au conseil des ministres à l'arrivée des conservateurs au pouvoir, en 2006. Le député de la circonscription de Nova-Centre, en Nouvelle-Écosse, a été ministre des Affaires étrangères jusqu'en août 2007, avant d'être nommé ministre de la Défense.

- Gordon O'Connor : ancien militaire devenu expert-conseil, il est élu une première fois en 2004 sous la bannière conservatrice en Ontario. Il représente depuis 2006 la circonscription ontarienne de Carleton-Mississippi Mills. L'homme de 74 ans a hérité du portefeuille de ministre de la Défense dans le premier gouvernement Harper avant d'être muté au Revenu national. Il est ministre d'État et whip en chef du gouvernement depuis octobre 2008.

- Peter Kent, ministre de l'Environnement, se préparerait à redevenir un simple député, selon des propos qu'il a publiés sur sa page Facebook. Il compte se présenter aux prochaines élections de 2015. M. Kent, qui aura bientôt 70 ans, a été élu pour la première fois en 2008. Ancien journaliste, le député de Thornhill, dans la région de Toronto, a d'abord été ministre d'État aux Affaires étrangères.

Les promotions anticipées :

On s'attend à ce que le remaniement permette au gouvernement de mettre de l'avant de nouveaux visages, plus jeunes, et possiblement des députés récemment élus.

- Maxime Bernier : élu pour la première fois en 2006, le député de la Beauce a été contraint de quitter son poste de ministre des Affaires étrangères en 2008, après avoir oublié des documents confidentiels chez son ex-conjointe. L'homme d'affaires de 50 ans a siégé par la suite comme simple député, avant d'être nommé, en 2011, ministre d'État pour la petite entreprise et le tourisme.

Michelle Rempel : l'Albertaine de 33 ans a été élue dans la circonscription de Calgary-Centre-Nord aux élections de 2011. Elle occupe depuis le poste de secrétaire parlementaire du ministre de l'Environnement. Mme Rempell, franco-manitobaine, ne parle pas français.

- Chris Alexander : élu député d'Ajax-Pickering, en Ontario, le diplomate de 44 ans est actuellement secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale.

Il a été le premier ambassadeur du Canada à Kaboul après la chute des talibans.

- Kellie Leitch : chirurgienne orthopédique spécialisée en pédiatrie, Mme Leitch, 42 ans, a été élue députée de la circonscription ontarienne de Simcoe-Grey, en 2011. Elle est actuellement secrétaire parlementaire de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences et de la ministre du Travail.

- Shelly Glover : la policière de 46 ans a été élue une première fois sous la bannière conservatrice en 2008 dans la circonscription de Saint-Boniface, au Manitoba. Elle est secrétaire parlementaire du ministre des Finances depuis janvier 2011.

Bilingue, métisse, Mme Glover a oeuvré pendant 19 ans au sein du service de police de Winnipeg.

James Rajotte : député d'Edmonton-Leduc, âgé de 42 ans. Élu pour la première fois en 2000 sous les couleurs de l'Alliance canadienne dans Edmonton-Sud-Ouest, en Alberta, M. Rajotte est député d'Edmonton-Leduc pour le Parti conservateur depuis 2004. Il a été président de plusieurs comités et sous-comités de la Chambre des communes, en plus d'avoir participé à quelques groupes interparlementaires. Il est diplômé en sciences sociales.

PLUS:rc