NOUVELLES

Oléoduc TransCanada : le débat pourrait prendre une nouvelle tangente

09/07/2013 04:49 EDT | Actualisé 09/07/2013 04:50 EDT
Radio-Canada

L'explosion d'un train à Lac-Mégantic pourrait bien influencer le débat sur le tracé de l'oléoduc de TransCanada. L'entreprise compte acheminer jusqu'à 850 000 barils de pétrole brut par jour de l'Ouest canadien vers les raffineries de l'Est du Canada en traversant notamment le Témiscouata.

De nombreux spécialistes jugent que le transport de pétrole brut est plus sécuritaire par pipeline que par train, même s'il comporte aussi son lot de risques.

Le tracé préliminaire du projet de TransCanada traverse le Témiscouata en direction du Nouveau-Brunswick. Il longe la route 185 et passe sur le territoire d'une dizaine de municipalités du Bas-Saint-Laurent, dont Pohénégamook et Témiscouata-sur-le-Lac.

Dans ce dernier village, où l'on dénombre un peu plus de 5 000 âmes, les avis sur la question demeurent mitigés. Il ne fait toutefois aucun doute que l'explosion meurtrière à Lac-Mégantic a attisé les craintes de la population par rapport au transport sur rail de matières dangeureuses.

Pour sa part, le préfet de la MRC du Témiscouata, Serge Fortin, se dit ouvert au projet de pipeline de TransCanada, d'autant que l'adoption de cette avenue permettrait de diminuer le transport de produits pétroliers par train.

« Le pipeline traverserait des terres forestières et non pas des centres-villes. Je pense que ça pourrait être plus sécuritaire, d'autant plus qu'on parle d'un équipement complètement neuf, j'imagine qu'on devrait être à la fine pointe de la technologie », estime M. Fortin.

TransCanada doit rencontrer pour la première fois mercredi les élus du Témiscouata. Des rencontres similaires ont déjà eu lieu dans le Centre-du-Québec et au Nouveau-Brunswick.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic
Explosion à Lac-Mégantic: photos de la Sûreté du Québec