NOUVELLES

Kittel enlève la 10e étape et Froome reste en jaune au Tour de France

09/07/2013 12:20 EDT | Actualisé 08/09/2013 05:12 EDT

SAINT-MALO, France - L'Allemand Marcel Kittel a remporté au sprint la 10e étape du Tour de France pendant que Chris Froome évitait les problèmes pour conserver son maillot jaune.

Kittel a résisté à son compatriote Andre Greipel et à Mark Cavendish pour enlever sa deuxième étape du Tour. Mais Cavendish a joué le rôle de vilain après avoir été à l'origine de la chute du Néerlandais Tom Veelers lors du sprint.

Les Canadiens Ryder Hesjedal (Garmin Sharp) et David Veilleux (Europcar) ont terminé la journée respectivement aux 128e et 130e rangs, à 1:40 du vainqueur.

Kittel, âgé de 25 ans, est devenu le premier coureur à remporter deux étapes du Tour cette année, après avoir enlevé la première de cette 100e édition ponctuée de nombreux incidents jusqu'ici.

«C'est encore plus satisfaisant aujourd'hui parce que tous les sprinters étaient là pour le final. Je suis très fier d'avoir gagné aujourd'hui et d'avoir dévancé Andre Greipel avec un écart aussi faible. Je dois remercier tous mes coéquipiers, qui ont fait un travail remarquable.»

Peter Sagan, qui a remporté le maillot vert du meilleur sprinter du Tour l'an dernier, a terminé la journée au quatrième rang. Le Slovaque détient une avance de 83 points devant Greipel et de 103 sur son grand rival Cavendish, vainqueur du maillot vert en 2011.

La fin de course semblait tailler sur mesure pour Cavendish, qui était en quête d'un 25e succès en carrière au Tour ce qui lui aurait permis de devancer le Français André Leducq sur la liste de tous les temps des vainqueurs d'étape du Tour.

Alors que le coureur britannique se préparait à attaquer avant le dernier virage, il a fait un petit écart et a poussé Veelers qui a chuté. Les commissaires de course ont examiné l'incident.

«J'espère vraiment qu'il va bien et que nous allons pouvoir nous concentrer sur les prochaines étapes», a poursuivi Kittel.

Après une journée de congé, cette étape de 197 kilomètres sur le plat a commencé à Saint-Gildas-des-Bois dans le nord-ouest de la France et s'est terminée à Saint-Malo, une destination touristique populaire sur la côte bretonne.

Froome, deuxième au classement général l'an passé derrière son coéquipier Bradley Wiggins, dispose d'une avance confortable sur ses principaux rivaux, Alejandro Valverde et le double champion Alberto Contador. Il cherchera à accroître cette avance mercredi lors d'un contre-la-montre individuel — un parcours de 33 kilomètres des Avranches jusqu'au Mont-Saint-Michel.

«Je me sens mieux après cette journée de congé, a commenté Froome. Toute l'équipe a apprécié la journée de repos et nous sommes prêts pour les prochaines semaines. Le contre-la-montre m'offrira une très bonne opportunité.»

Froome conserve une avance de 1:25 devant Valvede tandis que Contador, sixième au classement général, se trouve à 1:51.

Par une journée ensoleillée, cinq coureurs — les Français Jerôme Cousin et Julien Simon, le Néerlandais Lieuwe Westra et les Espagnols Luis Angel et Juan Jose Oroz — ont pris le large dès le 1er km, comptant jusqu'à cinq minutes d'avance. Mais le peloton a graduellement réduit l'écart et ils ont été rattrapés avec un peu moins de six kilomètres à faire.

Cousin, coéquipier de Veilleux chez Europcar, a d'ailleurs été choisi le cycliste le plus combatif de cette 10e étape.

«Jérôme a fait une belle journée devant», a reconnu Veilleux.

Le coureur de Cap-Rouge dit avoir bien profité de sa journée de congé la veille pour récupérer après avoir peiné lors des deux étapes de montagne dans les Pyrénées.

PLUS:pc