NOUVELLES

Saskatchewan: le parti du premier ministre Brad Wall veut l'abolition du Sénat

08/07/2013 04:10 EDT | Actualisé 07/09/2013 05:12 EDT

REGINA - Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a maintenant l'appui des membres de son parti pour le soutenir dans ses efforts visant à abolir le Sénat.

Le Parti de la Saskatchewan a tenu un référendum dans ses rangs et affirme que 86 pour cent de ses quelque 3700 membres ayant pris part au vote postal soutenaient l'abolition de la Chambre haute.

Ce référendum avait été réclamé après qu'une résolution pour se débarrasser du Sénat eut été battue dans une décision partagée lors du congrès du parti, en novembre dernier.

M. Wall a déclaré en mai qu'environ 250 personnes seulement avaient voté lors du congrès, et que le récent scandale des dépenses du Sénat avait poussé certains membres à exiger que la question soit réexaminée.

Le premier ministre dit croire que le vote du parti reflète l'opinion générale de la population de la province.

M. Wall a admis que l'abolition du Sénat serait une entreprise difficile, mais il en est venu à la conclusion que la réforme de la Chambre haute était, elle, impossible.

«Pendant longtemps, plusieurs Saskatchewanais, moi y compris, voulaient que des réformes importantes soient entreprises pour obtenir un Sénat élu, efficace et équitable», a déclaré lundi M. Wall.

«Il est désormais clair, malheureusement, que cela ne se produira pas, et nous continuons à avoir un Sénat non élu, non imputable et inutile, et cela coûte près de 100 millions $ aux contribuables canadiens à chaque année.»

PLUS:pc