NOUVELLES

Les Blue Jays de Toronto devront mieux faire en 2e moitié de saison

08/07/2013 07:57 EDT | Actualisé 07/09/2013 05:12 EDT

TORONTO - Les Blue Jays de Toronto complètent une première moitié de saison qui n'a pas très bien répondu aux attentes.

Après une fiche de 10-17 en avril et de 13-15 en mai on a semblé prendre un nouvel envol avec 11 gains de suite, en juin, mais l'équipe n'a pas fait mieux qu'un rendement de 5-9 depuis la fin de cette séquence.

Avec leur fiche de 43-45 les Jays restent dans la course pour la phase éliminatoire, mais ils devront mieux faire en deuxième moitié de saison.

Les nouveaux lanceurs partants ont eu leur bonne part d'ennuis mais d'un autre côté, l'enclos s'est souvent distingué.

Edwin Encarnacion et Jose Bautista ont cogné 23 et 20 circuits mais la formation a quand même des carences, en dépit de belles contributions d'Adam Lind, Jose Reyes, Colby Rasmus et J.P. Arencibia.

Il faut aussi dire que les blessures ont fait mal, forçant le gérant John Gibbons à être créatif.

Reyes et Brett Lawrie ont raté de longs passages à cause de blessures aux chevilles et Melky Cabrera est incommodé à l'arrière de la cuisse, ce qui a réduit de beaucoup sa mobilité au champ gauche.

Il reste difficile de prédire quel passage reflète le mieux le potentiel de l'équipe: les débuts difficiles, ou bien l'heureuse séquence du mois dernier.

«Nous avons montré notre ténacité ces derniers temps, a résumé Gibbons. Nous sommes dans le peloton mais les choses peuvent aller dans un sens ou dans l'autre, alors il nous faut jouer du bon baseball à partir de maintenant.»

L'ancien gagnant du Cy Young R.A. Dickey a une fiche de 8-9 et une moyenne de 4,77, et Josh Johnson a raté près de deux mois à cause d'une blessure au triceps.

Mark Buehrle connaît de longues sorties mais donne souvent beaucoup de points, et Brandon Morrow était peut efficace avant de se blesser à l'avant-bras.

Tout ça fait que sans le travail exceptionnel de leurs releveurs, les Blue Jays seraient vraiment dans le trouble.

Casey Janssen a excellé comme stoppeur et Brett Cecil et Steve Delabar ont brillé, tandis que Juan Perez et Aaron Loup ont eux aussi bien accompli leur boulot.

Il sera intéressant de voir si le d.g. Alex Anthopoulos sera vendeur ou acheteur quand approchera la date limite des échanges, le 31 juillet.

Gibbons reste optimiste quant aux chances des siens de grimper aux classements.

«Il faut mieux jouer qu'en première demie, mais je m'attends à ce que nous restions dans la course, a dit Gibbons. Il faudra être solide par contre. Il faudra que nous ayons de très bons départs des partant et que l'attaque soit au rendez-vous. Nous sommes très satisfaits de nos releveurs, mais tout commence avec les partants. S'ils ont du succès, nous aurons une chance de faire du bruit.»

PLUS:pc