NOUVELLES

Le président de l'UCI insiste pour tourner la page de l'affaire Armstrong

08/07/2013 11:53 EDT | Actualisé 07/09/2013 05:12 EDT

AIGLE, Suisse - Sollicitant sa réélection au milieu des retombées du scandale de dopage Lance Armstrong, le président de l'UCI Pat McQuaid a insisté pour dire que cette affaire très médiatisée ne doit pas être un enjeu dans la campagne.

L'adversaire de McQuaid, le leader de la fédération britannique Brian Cookson, a proposé au cyclisme un nouveau départ dans la foulée des allégations selon lesquelles l'UCI avait couvert le scandale de dopage d'Armstrong pendant sa séquence victorieuse au Tour de France de 1999 à 2005.

McQuaid, qui est devenu le président de l'UCI en 2005 après la première retraite d'Armstrong, a déclaré que le coureur américain «et les questions qui lui sont liées» ne devraient pas affecter le vote en septembre.

«Je ne pense pas que ça devrait être un facteur, a déclaré McQuaid dans une entrevue accordée à l'Associated Press alors qu'il a lancé sa campagne. Cette élection ne devrait pas porter sur ce qui s'est passé il y a 10 ans. Cette élection devrait se faire sur le cyclisme d'aujourd'hui et celui de demain.»

Les principaux engagements de McQuaid, contenus dans un document de 20 pages intitulés «Un avenir brillant pour un sport transformé», prévoient de «préserver la nouvelle culture d'un cyclisme propre», de promouvoir le cyclisme féminin et de continuer à développer le sport à l'extérieur de son marché traditionnel européen.

Comme membre du Comité international olympique depuis 2010, McQuaid suggère aussi que le cyclisme a besoin de maintenir sa voix au sein du mouvement olympique, y compris l'ajout de nouvelles épreuves avec des médailles à l'enjeu aux Jeux d'été.

Cookson prétend pour sa part que plusieurs intervenants du cyclisme ne sont pas satisfaits de la façon dont l'UCI a traité les allégations de dopage d'Armstrong, scandale qui a finalement été dévoilé dans un rapport de l'Agence antidopage américaine en octobre dernier.

Cookson s'est également engagé à améliorer le calendrier des courses sur route de l'élite et le cyclisme professionnel féminin — ces deux aspects ayant fait l'objet de recommandations de la firme de consultants Deloitte en mai.

PLUS:pc