NOUVELLES

De plus en plus de pétrole sur les chemins de fer canadiens

08/07/2013 09:42 EDT | Actualisé 07/09/2013 05:12 EDT

Le déraillement meurtrier de Lac-Mégantic, en Estrie, braque les projecteurs sur le transport de pétrole brut par train, surtout qu'il y a multiplication des wagons-citernes sur les chemins de fer canadiens.

Selon les chiffres de l'Association des chemins de fer du Canada, le nombre de wagons-citernes en circulation est passé de 500 à 140 000 depuis 2009. Il y a 4 ans, les trains transportaient environ 300 000 barils de pétrole chaque année. Aujourd'hui, 84 millions de barils de brut circulent sur les voies ferrées canadiennes.

Le CN veut doubler le nombre de wagons-citernes

La production de pétrole atteint des niveaux records en Amérique du Nord. Comme la construction d'oléoducs est politiquement impopulaire - le projet Keystone XL en est un exemple - les chemins de fer canadiens s'offrent comme solution de rechange aux pétrolières. La direction du Canadien National (CN) a déjà exprimé publiquement sa volonté de doubler le volume de pétrole transporté cette année.

Aux États-Unis, la Burlington Northern and Santa Fe Railway, qui appartient à Warren Buffet, prévoit pour sa part transporter 40 % de plus de pétrole que l'an dernier.

Le transport du pétrole représente actuellement la principale source de croissance des compagnies ferroviaires. En mars dernier, l'agence Bloomberg soulignait que les sociétés ferroviaires, qui composent le S&P 500, ont vu leur titre grimper de 23 % depuis un an, alors que la moyenne est de 13 %. Leurs profits ont également bondi de 16 %, c'est trois fois plus que la moyenne du S&P 500.

PLUS:rc