NOUVELLES

Ben Laden: un rapport critique tous les échelons du gouvernement pakistanais

08/07/2013 09:00 EDT | Actualisé 07/09/2013 05:12 EDT

ISLAMABAD - Le fondateur d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, a pu vivre incognito au Pakistan pendant neuf ans en raison d'un niveau étourdissant de négligence et d'incompétence à pratiquement tous les échelons du gouvernement pakistanais, selon un rapport gouvernemental officiel publié par une chaîne de télévision, lundi.

Le document de 336 pages a été rédigé par une commission chargée d'enquêter sur les circonstances entourant le raid de commandos américains ayant permis de tuer Ben Laden au Pakistan en mai 2011. La chaîne pan-arabique Al-Jazeera a publié le rapport sur son site web après qu'il eut été coulé à la chaîne par des sources inconnues.

Les Navy SEALs américains qui ont tué Ben Laden dans la ville d'Abbottabad, dans le nord-ouest du pays, ont mis en colère les responsables pakistanais, puisque ceux-ci n'avaient pas été informés à l'avance de l'assaut. Aux États-Unis, on a rétorqué qu'Islamabad avait été gardée dans le noir parce que l'on craignait que le fondateur d'Al-Qaïda ne soit mis au courant du raid.

Le fait que la demeure de Ben Laden soit située à environ un kilomètre d'une académie militaire pakistanaise a poussé plusieurs analystes américains à soupçonner les responsables pakistanais d'aider le chef d'Al-Qaïda, bien que Washington n'a jamais trouvé de preuves pour soutenir cette allégation.

Le rapport dit également ne pas avoir trouvé de preuves que des responsables pakistanais actuels ou passés ont aidé Ben Laden à se cacher, bien qu'il ne puisse pas entièrement éliminer cette possibilité.

Les critiques envers l'armée et les services de renseignement sont significatifs dans un pays où les responsables évitent habituellement de se mettre ces puissantes organisations à dos. Il n'est cependant pas possible de savoir si le rapport aura de réelles répercussions. La commission a recommandé que le gouvernement rende le rapport public pour éviter qu'il ne soit ignoré ou étouffé, mais cela ne s'est jamais produit, bien que sa rédaction soit complétée depuis des mois.

Le rapport a été publié la même journée où l'Associated Press rapportait que l'armée américaine avait ordonné que des informations sur l'assaut contre le repaire de Ben Laden soient expurgées des ordinateurs de la Défense et soient envoyées à la CIA, où elles pourront mieux être dissimulées aux yeux du public.

PLUS:pc