NOUVELLES

Assouplissement des conditions de libération imposées à Robert Latimer

08/07/2013 03:22 EDT | Actualisé 07/09/2013 05:12 EDT

EDMONTON - La Commission des libérations conditionnelles du Canada a retiré l'une des conditions de libération de Robert Latimer, mais en a maintenu deux autres qu'il souhaitait voir disparaître.

L'organisme fédéral estime qu'il n'est plus nécessaire que M. Latimer participe à des séances individuelles de thérapie.

Il lui est cependant toujours interdit d'avoir la responsabilité d'une personne présentant un handicap important. La Commission a aussi refusé à M. Latimer sa demande de pouvoir voyager librement à l'extérieur du pays sans devoir d'abord demander un passeport temporaire.

M. Latimer, maintenant âgé de 60 ans, a été reconnu coupable de meurtre non prémédité en 1997, et condamné à la prison à vie. Il avait mis fin aux jours de sa fille de 12 ans lourdement handicapée.

Tracy, qui souffrait de paralysie cérébrale, a été tuée en 1993 sur la ferme familiale à Wilkie, en Saskatchewan. Le père a placé sa fille dans la cabine de son camion avant d'y diriger les gaz du pot d'échappement.

PLUS:pc