NOUVELLES

Le «Parrain de l'héroïne» meurt en Birmanie

07/07/2013 11:13 EDT | Actualisé 06/09/2013 05:12 EDT

RANGOON, Myanmar - Un ancien baron de la drogue surnommé le Parrain de l'héroïne par le gouvernement des États-Unis s'est éteint à son domicile de Rangoon, en Birmanie, a indiqué dimanche une personne proche de sa famille.

Lo Hsing Han a rendu l'âme samedi dans la capitale birmane, a affirmé une source anonyme. L'homme était âgé d'environ 70 ans. La cause de son décès n'a pas été divulguée.

L'implication de Lo Hsing Han dans le trafic de stupéfiants remonte à quatre décennies.

Dans les années 1960, il avait accepté de diriger une milice locale fondée par le dictateur de l'époque, Ne Win, afin de combattre les communistes dans la région de Kokang. En échange de ses services, il avait obtenu la permission de s'impliquer dans le trafic d'opium et d'héroïne, selon Bertil Lintner, auteur de l'ouvrage «The Golden Triangle Opium Trade: An Overview».

Il est rapidement devenu l'un des plus puissants barons de la drogue de la région.

Les autorités policières thaïes ont épinglé Lo Hsing Han dans le nord de la Thaïlande en 1973. Il a été remis au gouvernement birman, qui l'a condamné à mort pour trahison. Sa sentence a finalement été transformée en peine d'emprisonnement à perpétuité. Il a été libéré en 1980 dans le cadre d'une amnistie générale, d'après Bertil Lintner.

Le département du Trésor américain, qui l'avait surnommé le Parrain de l'héroïne, lui avait imposé des sanctions financières en 2008.

PLUS:pc