NOUVELLES

Des explosions dans des temples bouddhistes font au moins deux blessés en Inde

07/07/2013 11:01 EDT | Actualisé 06/09/2013 05:12 EDT

Une série d'explosions visant trois temples bouddhistes est survenue dimanche dans l'est de l'Inde, faisant au moins deux blessés et suscitant la colère du premier ministre indien.

La grille du temple de la Mahabodhi, l'un des deux sanctuaires qui a été frappé à Bodhgaya, dans l'État du Bihar, a été sérieusement endommagée, selon les autorités policières.

Le ministre d'État à l'Intérieur, R.P.N. Singh, a affirmé que les attaques n'avaient pas encore été revendiquées et qu'une enquête serait ouverte afin d'identifier les responsables de ces attentats.

Quatre explosions sont notamment survenues au temple de la Mahabodhi, site figurant sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette déflagration a fait deux blessés, un Tibétain et un pélerin birman.

Peu de fidèles se trouvaient sur place lorsque les explosions se sont produites, ont signalé les autorités policières, faisant remarquer que ces populaires lieux de pèlerinage étaient ciblés pour une première fois.

Le premier ministre indien Manhoman Singh a farouchement critiqué ces attentats, affirmant que « de telles attaques dans des lieux saints ne seront jamais tolérées ».

Les sites bouddhistes visés attirent de nombreux pèlerins du Japon, de la Thaïlande, du Sri Lanka et de la Birmanie. Le plus important pèlerinage débute cependant au mois de septembre.


Associated Press

PLUS:rc