NOUVELLES

Andy Murray défait Novak Djokovic et remporte le tournoi de Wimbledon

07/07/2013 12:27 EDT | Actualisé 06/09/2013 05:12 EDT

LONDRES - Des pelouses de Wimbledon jusqu'aux lochs d'Écosse, toute la Grande-Bretagne peut maintenant célébrer.

Andy Murray a défait le Serbe Novak Djokovic en trois sets consécutifs de 6-4, 7-5, 6-4, dimanche, pour remporter la finale masculine du tournoi de Wimbledon.

Murray est ainsi devenu le premier Britannique à triompher sur la pelouse du All England Club depuis Fred Perry en 1936. Il s'était incliné en finale l'an dernier devant le septuple champion du tournoi Roger Federer.

Cette défaite subie l'an dernier «était l'un des pires moments de ma carrière, alors de trouver une façon de remporter le tournoi aujourd'hui...», a déclaré Murray, en laissant aux gens le soin d'imaginer son état d'esprit.

Un soleil de plomb s'est abattu sur le court central, et les deux joueurs ont dû porter des casquettes blanches et s'asseoir sous leur parasol respectif pendant les changements de côté.

Lorsqu'il a finalement pu mettre un terme au duel, il a laissé tomber sa raquette ainsi que sa casquette au sol et a serré le poing en direction de la foule. Il s'est ensuite dirigé vers une loge, où sa copine, Kim Sears, et son entraîneur, Ivan Lendl, se trouvaient.

Nés à une semaine d'intervalle en mai 1987 — Djokovic à Belgrade alors qu'elle faisait encore partie de la Yougoslavie, et Murray à Glasgow, en Écosse —, ces deux meilleurs joueurs au monde bâtissent l'une des meilleures rivalités dans l'univers du tennis depuis 2010.

Ce fut une victoire en sets consécutifs, certes, mais ce fut également une bagarre de trois heures et neuf minutes marquée par de longs échanges punitifs, et un dernier jeu qui s'est éternisé pendant presque aussi longtemps que l'attente de 77 ans. Murray a laissé filer trois balles de championnat avant de finalement venir à bout du Serbe, à la suite de quatre égalités.

«L'ambiance était incroyable pour lui. De mon point de vue, ça ne l'était pas, mais je m'y attendais», a confié Djokovic quelques minutes après sa défaite.

Djokovic a brisé Murray aux deuxième et troisième sets et, chaque fois, il semblait en voie de prendre le contrôle de la rencontre et de réduire au silence une foule hostile parmi laquelle se retrouvait le premier ministre britannique David Cameron.

Murray a toutefois rebondi en chaque occasion. Au deuxième set, il a mis la table pour une balle de bris en y allant d'un coup droit coupé que Djokovic n'a pu retourner, et le Serbe a répondu en commettant une double-faute, la première de ses quatre dimanche.

Au troisième set, Murray a perdu quatre jeux de suite pour se retrouver avec un déficit de 2-4, mais il a trouvé une façon de briser le service de Djokovic et — éventuellement — de remporter les quatre derniers jeux.

Tirant alors de l'arrière 4-5 après qu'il eut concédé le bris au troisième set, Djokovic paraissait à court de solutions pour contrer le Britannique — un homme qui voyait finalement la lumière au bout du tunnel après qu'il eut rapidement pris les devants 40-0. Sauf que les minutes suivantes ont paru interminables. Le Serbe a préservé trois balles de championnat avant d'obtenir trois opportunités de briser le héros local. Il a toutefois échoué.

«J'ai perdu des points cruciaux au filet», a admis Djokovic. «Tu n'obtiens pas autant d'opportunités contre un joueur de son calibre.»

Puis, enfin, Murray a conclu la rencontre lorsque Djokovic a expédié son revers dans le filet. Quelques minutes plus tard, le joueur de 26 ans embrassait le trophée.

«J'ignore comme j'ai pu sortir gagnant de ce dernier jeu, c'était incroyable, ces trois balles de match», a dit Murray. «Je suis tellement heureux d'avoir finalement pu y parvenir.»

Djokovic disputait la finale après avoir livré un duel-marathon de quatre heures et 43 minutes contre l'Argentin Juan Martin del Potro en demi-finales, dans des conditions climatiques similaires.

«J'ai perdu beaucoup d'énergie, mais je ne peux justifier cette défaite par un match qui a été disputé il y a deux jours», a commenté Djokovic. «Ç'a pris cinq heures et cinq sets, mais je me suis déjà retrouvé dans cette situation auparavant. J'étais O.K.»

Murray et Djokovic se sont affrontés en finale d'un tournoi du Grand Chelem pour la troisième fois au cours des quatre derniers majeurs. Murray avait triomphé en finale des Internationaux des États-Unis l'an dernier, et Djokovic avait riposté en finale des Internationaux d'Australie plus tôt cette saison.

Djokovic, le favori qui avait remporté le titre en 2011 à Wimbledon, avait gagné les trois derniers duels entre les deux joueurs. Il détient toujours l'avantage 11-8 en carrière contre le Britannique.

D'autre part, le Torontois Daniel Nestor et la Française Kristina Mladenovic ont pris la mesure du Brésilien Bruno Soares et de l'Américaine Lisa Raymond 5-7, 6-2, 8-6 pour remporter le titre en double mixte à Wimbledon.

PLUS:pc