NOUVELLES

Turquie: la police disperse des manifestants sur la place Taksim

06/07/2013 11:25 EDT | Actualisé 05/09/2013 05:12 EDT
AFP

ANKARA, Turquie - La police turque a utilisé du gaz lacrymogène et des canons à eau samedi pour disperser des manifestants réunis sur la place Taksim, à Istanbul, dans le but de pénétrer dans un parc interdit au public.

Quelques milliers de personnes se sont rendues sur les lieux en dépit de l'avertissement du gouverneur de la ville, qui avait déclaré plus tôt samedi que le rassemblement était illégal et que les forces de l'ordre y mettraient fin.

L'avis de Huseying Avni Mutlu avait été émis quelques heures avant que les protestataires n'arrivent sur la place avec l'intention d'entrer dans le parc Gezi, dont le projet de redéveloppement a donné lieu à une occupation pacifique qui s'est ensuite transformée en un mouvement de contestation national contre le gouvernement turc en juin.

Le parc est interdit au public depuis le 15 juin, date où les policiers ont expulsé les environnementalistes qui l'occupaient. Les organisateurs de la manifestation de samedi ont indiqué que les participants prévoyaient rappeler à la police qu'un jugement avait annulé le projet de redéveloppement avant d'essayer de pénétrer dans le parc.

M. Mutlu avait affirmé que le rassemblement n'était pas autorisé et que les forces de l'ordre n'hésiteraient pas à intervenir. Il avait ajouté que les autorités comptaient rouvrir le parc Gezi dimanche ou lundi.

INOLTRE SU HUFFPOST

#OccupyGezi Protests