NOUVELLES

Rester à flot

06/07/2013 09:58 EDT | Actualisé 05/09/2013 05:12 EDT

L'Impact tentera d'éviter un premier creux de vague cette saison en accueillant dimanche Chivas USA, dernière équipe dans l'Ouest.

Le onze montréalais (9-4-3) a accordé sept buts à ses deux derniers matchs, soit dans la défaite crève-cœur contre les Rapids du Colorado au stade Saputo et dans le match nul livré au Toronto FC.

Menés 3-1 en deuxième demie contre Toronto, Montréal s'est tout de même relevé et a inscrit deux buts en moins de deux minutes pour soutirer un point au classement.

« On était bien partis contre Toronto, mais pas tellement bons dans la première demie, souligne l'entraîneur-chef Marco Schällibaum. Il faut réagir dans la vie, et les joueurs ont réagi. Ils ont fait une grande deuxième demie en termes de jeu, de présence et de caractère. »

« Pour le moral, ça fait du bien d'être revenu à 3-3 », ajoute le défenseur Hassoun Camara.

Les récents problèmes défensifs n'ont toutefois pas été étouffés malgré la remontée.

« Tout le groupe doit s'améliorer en défense, note Schällibaum. Mais il ne faut jamais douter. Nous sommes 1ers dans la MLS et la meilleure équipe dans l'histoire de la ligue après 16 matchs. Il y a beaucoup de choses positives. Il y a des périodes comme ça où ça ne va pas comme on le veut. Mais mon équipe est prête à réagir. »

« Il faut se concentrer sur notre équipe, il faut revenir à nos principes et garder la fougue et l'attaque que nous avons à domicile, croit Camara, qui a été aux premières loges lors des sept buts accordés. Chivas USA constitue un bon défi. »

Chivas USA, la rampe de lancement

Bon dernier dans l'Ouest, Chivas USA (3-10-4) a connu de nombreux changements d'effectif au cours de la saison, et s'est séparé de son entraîneur mexicain Chelis au mois de mai.

« Ils n'ont rien à perdre, pense le gardien Troy Perkins. Ils sont déjà derniers, ils ne peuvent pas être pires. Ces gars-là se battent pour leur emploi. Tu ne peux pas t'asseoir et penser que ce sera un match facile. Ce sera un match particulièrement difficile pour nous mentalement. Nous devons être efficaces et imposer notre rythme. »

La remontée contre le Toronto FC et le soutien de la foule pourraient soulever offensivement l'Impact, qui tentera de conserver le 1er rang dans l'Est. Un 1er rang acquis principalement en raison de l'attitude collective de l'équipe, si l'on se fie à Troy Perkins.

« Nous devons revenir à ce que nous étions au début de la saison : être sous-estimés, difficiles à contrer, et une équipe que personne ne veut affronter », conclut le gardien montréalais.

PLUS:rc