NOUVELLES

Incendies: des vivres acheminés à Radisson, des résidants regagnent Eastmain

06/07/2013 09:04 EDT | Actualisé 05/09/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le plus vaste incendie de forêt de l'histoire du Québec faisait toujours rage samedi dans la région de la Baie-James.

Malgré tout, un convoi de véhicules lourds est parvenu à franchir la route de la Baie-James en matinée, afin d'acheminer des vivres à la population de Radisson.

Le directeur régional de la sécurité civile et de la sécurité incendie pour l'Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec, Jacques Viger, estime que l'approvisionnement pourra durer «une bonne semaine».

Grâce à la dissipation de la fumée sur la communauté crie d'Eastmain, deux avions ont été nolisés samedi pour ramener une partie des 350 résidants qui avaient été évacués, même si le brasier ne se situe qu'à sept kilomètres, a indiqué M. Viger. Aucune autre communauté n'est actuellement menacée.

En ce qui concerne le projet Éléonor de Goldcorp, des employés qui n'ont pas été évacués s'affairaient, samedi, à arroser les installations les plus importantes et à combattre les flammes avec l'aide de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU). Par contre, en raison des vents, le site pourrait être menacé par le coeur du plus gros incendie, qui avait déjà ravagé 600 000 hectares de forêt samedi, selon M. Viger.

La pluie qui tombait samedi permettait néanmoins de contenir ce que M. Viger a qualifié de «géant en dormance».

Cependant, il ne pleut pas partout et d'autres incendies continuent de prendre de l'ampleur. Au total, 22 incendies connus faisaient rage sur plus de 780 000 hectares samedi en mi-journée, d'après la SOPFEU.

M. Viger a admis que malgré les efforts pour limiter les dégâts, le niveau de contrôle sur cet incendie d'une ampleur «jamais vue» reste faible.

Réagissant samedi soir par voie de communiqué, la première ministre Pauline Marois a déclaré que «bien que la situation demeure critique dans certains secteurs, elle demeure contenue pour l'ensemble du Québec».

Le réseau de distribution d'électricité serait par ailleurs «en meilleure posture que vendredi dans ce secteur», et ce malgré l'évacuation préventive de 100 personnes des environs de Eastmain, a poursuivi Mme Marois.

Au total, une quarantaine de feux de forêt font rage sur le territoire québécois, tous au nord du 49e parallèle, dont une douzaine de nouveaux détectés samedi. Trois de ces incendies ne sont pas encore maîtrisés, précise-t-on par voie de communiqué.

À l'échelle de la province, 322 pompiers forestiers sont à pied d'oeuvre, appuyés par 13 avions-citernes et 33 hélicoptères, en plus de 247 pompiers forestiers et 25 autres hélicoptères qui sont prêts à intervenir, a mentionné Mme Marois.

Cette dernière a par ailleurs remercié les provinces et États voisins qui ont dépêché des pompiers pour combattre les flammes ravageant les forêts québécoises.

Le plus gros incendie de forêt de l'histoire survenu dans le Nord-du-Québec avait détruit 315 000 hectares de forêt.

PLUS:pc