NOUVELLES

Peter Sagan enlève la 7e étape; Daryl Impey conserve le maillot jaune

05/07/2013 11:37 EDT | Actualisé 04/09/2013 05:12 EDT
AP

ALBI, France - Le Slovaque Peter Sagan a remporté au sprint la septième étape du Tour de France et Daryl Impey a conservé son maillot jaune de leader.

Sagan a résisté aux efforts de l'Allemand John Degenkolb pour s'assurer son premier succès d’étape sur les routes du Tour cette année et accroître son avance dans la lutte pour le maillot vert des sprinters. Le sprinter italien Daniele Bennati s'est classé troisième.

«Je dois dire que mon équipe a fait tout le travail aujourd'hui, mes coéquipiers ont accompli un travail incroyable, a déclaré Sagan, âgé de 23 ans, par l'intermédiaire d'un interprète. Ils ont démontré qu'ils sont parfaitement capables de faire leur travail et ils l'ont fait de façon remarquable. Je tiens à les remercier. »

Ryder Hesjedal, de Victoria, a terminé ex aequo au 13e rang, à 22 secondes du vainqueur, après avoir terminé dans le peloton de tête.

Impey avait entrepris la journée comme seul coureur sud-africain à porter le maillot jaune dans l'histoire de la classique. Mais il devra de toute évidence y renoncer dès samedi, première des deux difficiles étapes de montagne dans les Pyrénées.

«Dure et chaude journée, a commenté Impey. Tout le pays me connaît désormais et beaucoup de choses ont changé.»

Impey devance le sprinter norvégien Edvald Boasson Hagen par trois secondes au classement général et son coéquipier Simon Gerrans chez Orica Greenedge par cinq secondes. Aucun des trois ne figurent parmi les favoris à la victoire finale.

Désireuse de placer Sagan en bonne position pour attaquer, l'équipe Cannondale a considérablement augmenté le rythme vers la fin. Trois d'entre eux sont presque tombés à la fin lorsqu'ils ont mal négocié un virage et leurs vélos ont vacillé, mais leur réflexe les a sauvés.

«C'est une victoire pour toute l'équipe, pas seulement pour moi», a poursuivi Sagan, qui est maintenant en excellente position pour défendre son maillot vert.

Cette victoire d'étape lui procure 94 points d'avance sur l'Allemand Andre Greipel et il a désormais plus de 100 points devant son grand rival Mark Cavendish — vainqueur du maillot vert en 2011 — qui n'a jamais pu se mêler à la bagarre pour le sprint final.

David Veilleux a terminé en 131e place, à 14:53, dans le dernier peloton qui comptait environ 80 coureurs. Pierre Rolland, son coéquipier chez Europcar, a perdu son maillot de meilleur grimpeur aux mains de son compatriote français Blel Kadri (AG2R-La Mondial), qui avait fait partie de l’échappée de la deuxième étape dans laquelle était présent le Québécois.

«Ç’a roulé fort et il faisait chaud, a commenté Veilleux. Les sprinters les plus costauds ont tous été largués dans le col à la mi-course. L’équipe Cannondale a mené le train et elle a fait sauter pas mal de monde dans la montée. Ils savaient que Sagan pouvait passer la bosse.

«Je n’étais pas dans une grande journée, a par ailleurs reconnu le Carougeois de 25 ans. Car si j’avais été mieux placé, j’aurais été capable de basculer dans le premier groupe, mais bon, ensuite, il ne me restait plus qu’à suivre.»

Le vétéran coureur américain Christian Vande Velde s'est retiré après avoir été impliqué dans un accident en début d'étape — l'un des nombreux qui ont entaché le début de cette 100e édition du Tour de France.

Les coureurs ont un dur week-end en perspective alors que les favoris Chris Froome et Alberto Contador sont susceptibles d'attaquer, samedi, lors de l'ascension du célèbre Col de Pailhères, qui serpente sur 15 kilomètres avec une pente de huit pour cent.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les hauts-lieux du Tour de France 2013
Les coureurs insolites du Tour de France 2013