NOUVELLES

Novak Djokovic et Andy Murray s'affronteront en finale à Wimbledon

05/07/2013 12:57 EDT | Actualisé 04/09/2013 05:12 EDT

LONDRES - Peu importe le dénouement à Wimbledon, Novak Djokovic et Juan Martin del Potro auront toujours leurs noms associés à l'un des matchs les plus mémorables de l'histoire sur le gazon anglais.

Après un duel épique de quatre heures et 43 minutes, le favori Novak Djokovic a obtenu une victoire à l'arraché de 7-5, 4-6, 7-6 (2), 6-7 (6) et 6-3 face à l'Argentin Juan Martin del Potro. Du coup, le Serbe n'est plus qu'à une victoire d'un septième titre majeur.

«L'un des meilleurs matchs que j'ai disputés, a soutenu Djokovic. Définitivement, l'un des plus excitants. C'était si serré. On ne parvenait pas à se départager. Excitant.»

Il s'agit de la plus longue demi-finale de l'histoire à Wimbledon et à seulement cinq minutes de la finale en cinq sets entre Roger Federer et Rafael Nadal qui est également considérée comme l'un des plus grands matchs disputés sur le court central.

Djokovic obtient son billet pour sa 11e finale en Grand Chelem. Il sera confronté dimanche au numéro 2 Andy Murray, qui a battu le Polonais Jerzy Janowicz 6-7 (2), 6-4, 6-4 et 6-3.

Del Potro, de retour en demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois depuis sa victoire aux Internationaux des États-Unis en 2009, a sauvé deux balles de match au bris d'égalité du quatrième set, qu'il a remporté 8-6.

Peu après, le match a franchi le cap des quatre heures, assurant de surpasser la confrontation entre Boris Becker et Ivan Lendl — une affaire de 4h01 — comme la plus longue demi-finale de l'histoire de Wimbledon.

«Maintenir un tel niveau, du premier jusqu'au dernier point, a poursuivi Djokovic, qui a terminé avec 80 points gagnants et 22 as. Je crois que je n'ai jamais joué à Wimbledon contre un tel joueur. Je suis privilégié d'être le vainqueur de ce match.»

Les deux joueurs, qui n'avaient perdu aucun set depuis le début du tournoi, ont gardé leur service jusqu'au 12e jeu du match, quand le Serbe a fait le bris pour s'assurer le premier set.

À 3-3 au deuxième set, Del Potro a sauvé quatre balles de bris et il a finalement égalisé à un set partout.

Le troisième set a continué d'être très disputé. Ce n'est qu'au bris d'égalité que le Serbe a fait la différence. Mais del Proto a refusé de céder au découragement et il a remporté le bris d'égalité 8-6 après avoir sauvé deux balles de match d'affilée.

Murray a dominé 20-9 pour les as et a commis une seule double faute, tandis que le Polonais en a fait 11.

L'Écossais a gagné 76 pour cent des points disputés sur son premier service, qu'il a bien placé sept fois sur 10. Il a récolté cinq bris et s'est fait jouer le même tour une seule fois.

«Je suis évidemment ravi du résultat, a dit Murray. C'était un dur match, très différent de mes autres du tournoi. Jerzy a beaucoup de talent et un style très imprévisible. Je suis très heureux d'en sortir vainqueur.»

Murray s'est aussi limité à 15 fautes directes, tandis que Janowicz en a commis 43.

Murray tente de devenir le premier champion anglais de Wimbledon depuis 1936. Il a échappé la finale de l'an dernier 4-6, 7-5, 6-3 et 6-4 devant Roger Federer.

Ce sera une troisième finale de tournoi majeur entre Murray et Djokovic. Le Serbe a prévalu en Australie en 2011 mais lors de leur deuxième affrontement ultime, à New York cette année, Murray a triomphé en cinq sets pour mériter son premier titre en Grand chelem. Au total, Djokovic mène leurs confrontations 11-7.

«Ce sera difficile, a dit Murray au sujet de la finale de dimanche. Novak et Juan Martin ont livré un match incroyable, avec des échanges exceptionnels. Novak joue très bien en ce moment.»

PLUS:pc