NOUVELLES

Les Montréalais ne rembourseront pas la dette de BIXI Toronto

05/07/2013 06:05 EDT | Actualisé 04/09/2013 05:12 EDT

La Ville de Montréal assure que les contribuables n'auront pas à rembourser la dette de près de 4 millions de dollars de BIXI Toronto, qui pourrait fermer ses portes.

BIXI Toronto est en difficulté. L'entreprise qui offre 1000 vélos en libre-service aux Torontois compte seulement 4600 abonnés. En comparaison, BIXI Montréal compte 50 000 abonnés pour 5000 vélos.

Selon le responsable du transport au comité exécutif de Montréal, Réal Ménard, le problème est que Toronto a implanté seulement 1000 vélos alors que 3000 vélos sont nécessaires pour atteindre le seuil de rentabilité. M. Ménard précise que sous l'administration du maire David Miller, Toroton prévoyait implanter 1000 vélos par année pendant trois ans, mais que l'arrivée de Rob Ford a changé les plans. « C'est évident que le scénario de rentabilité passe par une flotte qui est agrandie », dit M. Ménard.

Si jamais Toronto abandonne le projet, Réal Ménard précise que les Montréalais n'auront pas à rembourser les 4 millions de dollars de dette de la filiale ontarienne de BIXI.

« Jamais les Montréalais ne vont être mis en instance de payer cette dette-là parce que même si le prêt était rappelé c'est la Ville de Toronto qui est en caution », assure-t-il.

La Ville de Montréal devra toutefois absorber déficit d'exploitation de BIXI Toronto si l'entreprise ferme ses portes. Ce montant sera connu en août lorsque les états financiers de l'entreprise seront déposés. Le conseil municipal de Toronto n'a pas encore déterminé s'il allait prendre le contrôle de BIXI Toronto où fermer boutique.

D'après un reportage d'Alexandre Touchette

PLUS:rc