NOUVELLES

Armes saisies à High River : le commissaire de la GRC réclame une enquête

05/07/2013 04:02 EDT | Actualisé 03/09/2013 05:12 EDT

L'organisme de surveillance de la police fédérale enquêtera sur les saisies d'armes effectuées par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à High River, en Alberta, lors des évacuations provoquées par les importantes inondations.

La Commission des plaintes du public contre la GRC a en effet annoncé, vendredi, par communiqué, qu'elle répondait favorablement à une lettre en ce sens transmise à son président, Ian McPhail, par le commissaire de la GRC Bob Paulson.

La police fédérale dit avoir saisi les armes alors que des agents faisaient des vérifications dans des demeures de la zone inondable de High River pour y chercher des victimes, des animaux et tout ce qui pourrait représenter une menace au retour des résidants.

Selon la GRC, toutes les armes saisies n'étaient pas entreposées correctement.

Le bureau du premier ministre a condamné les saisies, affirmant que la GRC aurait dû se concentrer sur la protection des citoyens et des biens.

Dans sa lettre adressée à M. McPhail, M. Paulson indique que s'il est fier de la façon dont ses agents ont géré la catastrophe, il s'inquiète néanmoins de la réaction face aux saisies d'armes.

Le commissaire Paulson poursuit sa missive en disant être troublé par les vives critiques véhiculées par les médias, et désire que sa lettre constitue une « plainte déposée par la présidence » pour permettre à la commission d'enquêter sur les actions de la GRC à High River, afin de déterminer si elles étaient « fondées, exécutées de façon raisonnable, et en respect de nos politiques. »

La GRC collaborera pleinement avec une telle enquête, ajoute M. Paulson.

PLUS:rc