NOUVELLES

Un autre vice-président quitte SNC-Lavalin

04/07/2013 07:13 EDT | Actualisé 03/09/2013 05:12 EDT

Le vice-président directeur des investissements dans les concessions d'infrastructure de SNC-Lavalin, Gilles Laramée, prendra sa retraite le 9 août, quelques mois à peine après sa nomination.

Auparavant directeur financier de la firme d'ingénieurs, M. Laramée s'était joint à la société montréalaise en 1986.

Dans la cinquantaine, il a été remplacé le mois dernier au poste de directeur des finances par Alain-Pierre Raynaud, un ancien dirigeant du géant français du nucléaire Areva.

Questionnée jeudi quant à savoir pourquoi M. Laramée quittait son poste si rapidement, la porte-parole de SNC-Lavalin, Leslie Quinton, a évoqué un « choix personnel ».

Malgré sa nomination à de nouvelles fonctions, M. Laramée avait survécu plus tôt cette année à un remaniement de l'équipe de direction de l'entreprise, lorsque le nouveau chef de la direction, Robert Card, a mis en place une nouvelle structure organisationnelle, tandis que SNC tournait la page sur les allégations de fraude, entre autres, qui ont terni sa réputation.

Les anciens chefs de la direction et vice-président de SNC ont été accusés de fraude relativement à des allégations voulant que 22,5 millions de dollars aient été versés pour mettre la main sur le contrat du Centre universitaire de santé McGill, d'une valeur de 1,3 milliard de dollars.

Selon une enquête interne menée par SNC, M. Laramée a refusé de signer les paiements qui auraient été ordonnés par Riadh Ben Aïssa, ancien vice-président de la firme aujourd'hui emprisonné en Suisse. L'ex-chef de la direction Pierre Duhaime a approuvé ces paiements, mais M. Laramée n'en a jamais informé le conseil d'administration.

Gerry Grigoropoulos, vice-président principal et directeur général de SNC-Lavalin Capital, succédera à M. Laramée sur une base intérimaire.

La Presse Canadienne

PLUS:rc