NOUVELLES

Nouveau gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney fait déjà parler de lui

04/07/2013 05:07 EDT | Actualisé 03/09/2013 05:12 EDT

OTTAWA - À la tête de la Banque d'Angleterre depuis moins d'une semaine, Mark Carney fait déjà des vagues au Royaume-Uni, même si ses méthodes n'étonneraient pas au Canada.

Contrairement à ses habitudes, la banque centrale ne s'est pas contentée d'annoncer qu'elle ne modifiait pas son taux directeur, qui demeure à 0,5 point de pourcentage. Elle a également publié un communiqué expliquant sa décision et laissant entendre que les taux pourraient demeurer à leur faible niveau pendant encore un certain temps.

Le communiqué a eu pour effet de faire augmenter les prix des actions en Angleterre, tandis que la livre perdait un cent US, à 1,51 $ US.

Sous la direction de son ancien gouverneur, Mervyn King, la Banque d'Angleterre avait pour habitude de ne pas émettre de communiqué lorsque sa politique demeurait inchangée.

La banque a également indiqué qu'elle ferait savoir le mois prochain au chancelier de l'Échiquier, George Osborne, si elle devrait communiquer des indications sur l'orientation future de la politique monétaire — une méthode introduite au Canada au printemps de 2009 afin de donner aux marchés et aux investisseurs une idée des choses à venir en ce qui a trait aux taux d'intérêt.

Alistair Cotton, analyste chez Currencies Direct, a estimé que toute indication sur l'orientation future de la politique monétaire serait accueillie «chaudement» par les propriétaires avec des hypothèques à taux variable.

Par ailleurs, M. Carney, auparavant gouverneur de la Banque du Canada, a également fait parler de lui cette semaine en laissant entendre qu'il voulait s'assurer que les nouveaux billets de banque britanniques continueront d'arborer des visages de femmes, et non seulement d'hommes.

PLUS:pc