NOUVELLES

L'ex-leader sud-africain Nelson Mandela serait maintenu en vie artificiellement

04/07/2013 09:06 EDT | Actualisé 03/09/2013 05:12 EDT

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud - L'ancien président de l'Afrique du Sud Nelson Mandela serait maintenu en vie artificiellement depuis une semaine et sur le point de mourir, selon des documents judiciaires.

L'état de M. Mandela est considéré comme critique et il continue de vivre grâce à un insufflateur, peut-on lire dans les documents soumis à un tribunal dans le cadre d'une dispute familiale concernant le lieu de sépulture des trois enfants décédés de l'ex-leader de la lutte contre l'apartheid.

Le différend s'est terminé jeudi par le retour des trois dépouilles, qui avaient été déplacées par Mandla Mandela, le petit-fils de l'ancien politicien de 94 ans, à leur tombe d'origine dans le village de Qunu à la suite d'un ordre de la cour.

Nelson Mandela, qui est entré à l'hôpital le 8 juin, demeure dans un état critique mais stable, a pour sa part déclaré le bureau de Jacob Zuma, l'actuel président sud-africain, qui a rendu visite à son prédécesseur jeudi.

Le bureau de M. Zuma a également fait savoir que les médecins ont nié la nouvelle rapportée par certains médias selon laquelle M. Mandela serait dans un «état végétatif».

À Qunu jeudi, l'inhumation des trois enfants décédés de Nelson Mandela s'est déroulée en présence de membres de la famille et des aînés du village où l'ex-dirigeant a grandi et où il a dit vouloir être enterré. Des tests ont plus tard confirmé qu'il s'agissait bel et bien des restes de la fille et des deux fils de M. Mandela.

Mandla Mandela a exhumé les dépouilles et les a enterrées de nouveau à Mvezo, le lieu de naissance de son grand-père, en 2011. Quinze de ses proches se sont adressés aux tribunaux pour l'obliger à ramener les défunts à Qunu.

En conférence de presse jeudi, l'aîné des petits-enfants Mandela a déclaré que son grand-père, tout comme lui, serait très déçu de la situation.

Plus tôt, l'épouse de Nelson Mandela, Graca Machel, avait révélé que son mari éprouvait parfois de l'inconfort, mais rarement de la douleur.

Mme Machel a évoqué l'état de son conjoint à l'occasion d'un événement de financement organisé par un hôpital pour enfants qui portera le nom de l'ancien président.

Elle a par ailleurs remercié la population pour son appui indéfectible au cours des dernières semaines et affirmé que ces événements avaient permis une fois de plus de rappeler le rôle unificateur que joue l'ancien leader sud-africain au sein de son pays.

Nelson Mandela a été incarcéré pendant 27 ans. Il a été libéré en 1990 avant d'être élu président lors d'élections multiraciales en 1994. Un an plus tôt, il a remporté le prix Nobel de la paix, conjointement avec l'ancien président de l'Afrique du Sud, Frederik De Klerk.

PLUS:pc