NOUVELLES

Les retraités des Papiers Masson réclament l'argent qui leur est dû

04/07/2013 06:09 EDT | Actualisé 03/09/2013 05:12 EDT

GATINEAU, Qc - Les retraités de Papiers Masson, dans l'Outaouais, réclament l'argent qui leur est dû par les acquéreurs de leur usine, le consortium formé par les compagnies Black Diamond et White Birch.

Ces anciens membres du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP-FTQ) manifestent ce jeudi matin face à l'usine à Gatineau afin de dénoncer la lenteur de l'évolution de leur dossier.

Ils déplorent que les nouveaux acquéreurs refusent toujours de verser leur prestation complémentaire de retraite, ce qui les prive de plus 40 pour cent de leur prestation depuis décembre dernier.

Selon le syndicat, l'entreprise invoque toutes sortes de raisons pour retarder le versement de ces sommes d'argent, dont les formalités juridiques.

Maurice Parisien, représentant national du SCEP, affirme qu'il est immoral que la compagnie Black Diamond retienne ainsi sans raison l'argent dû aux retraités.

Pour sa part, le président de la section locale du syndicat, Richard Lahaie, souligne le manque d'empressement du gouvernement provincial qui n’a pas encore pu compléter le dossier.

PLUS:pc