NOUVELLES

Le TSX grimpe pendant que les marchés américains sont fermés

04/07/2013 04:59 EDT | Actualisé 03/09/2013 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé jeudi sur un léger gain, la crise politique en Égypte ayant diminué en intensité, tandis que les marchés boursiers américains étaient fermés pour le congé du jour de l'Indépendance.

L'indice S&P/TSX a avancé de 20,98 points pour terminer la séance à 12 166,66 points.

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,1 cent US à 95,05 cents US.

Compte tenu que les marchés américains étaient fermés, l'attention de la plupart des courtiers s'est plutôt tournée sur les développements outre-mer, notamment en Égypte, où le premier président démocratiquement élu, Mohammed Mordi, a été retiré du pouvoir par les forces armées.

Même si l'Égypte n'est pas un producteur de pétrole, le pays contrôle le canal de Suez — une des voies de livraison les plus achalandées, qui relie la Méditerranée avec la mer Rouge —, ce qui lui confère un rôle crucial dans le maintien de l'offre mondiale énergétique.

Les échanges électroniques sur les contrats à terme pour le pétrole brut s'effectuaient à la baisse en après-midi, sur la Bourse des matières premières de New York (Nymex). Les échanges réguliers devaient reprendre vendredi, après le congé férié américain.

À Toronto, le secteur de l'énergie a avancé de 0,3 pour cent, mais l'action d'EnCana (TSX:ECA) a échappé 11 cents à 17,74 $.

Le cours du lingot d'or était lui aussi en baisse dans les échanges électroniques du Nymex. Sur le TSX, le secteur aurifère a légèrement reculé. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a chuté de 20 cents à 15,31 $.

Le Canada et les États-Unis doivent dévoiler vendredi les données sur le marché de l'emploi pour le mois de juin, ce qui jettera un nouvel éclairage sur la situation économique des deux pays.

Le rapport du gouvernement américain sur l'emploi devrait faire état de la création de 165 000 emplois, pour faire suite au gain de 175 000 du mois de mai, calculent les spécialistes. Le taux de chômage pourrait reculer à 7,5 pour cent, contre 7,6 pour cent le mois précédent.

Au Canada, les économistes misent sur la création de 5000 emplois en juin, après l'étonnant gain de 95 000 nouveaux emplois du mois de mai. Le taux de chômage devrait rester inchangé à 7,1 pour cent.

PLUS:pc