NOUVELLES

La baisse de la valeur du huard bien accueillie par les exportateurs

04/07/2013 05:20 EDT | Actualisé 03/09/2013 05:12 EDT

La diminution progressive de la valeur du dollar canadien comparativement à la devise américaine réjouit les exportateurs, notamment dans les pêches.

Le huard a atteint mardi sa valeur la plus basse des 20 derniers mois, soit 94,8 ¢ américains.

Les dernières années ont été difficiles pour les pêcheurs de homard. La baisse de valeur du dollar canadien devrait les aider. Les courtiers, comme Danny Cormier, peuvent offrir un meilleur prix pour leurs prises. « L'échange aujourd'hui, sur du homard spécifiquement est 25 ¢ de plus la livre », précise-t-il.

Les exportateurs de bois aussi se réjouissent. « On fait l'exportation de 80 % de nos produits. Alors, lorsque le dollar canadien est plus faible, c'est-à-dire que le dollar américain a une plus haute valeur, cela donne plus de revenus aux compagnies », explique Mark Arsenault, président-directeur général de l'Association des produits forestiers du Nouveau-Brunswick.

La baisse de valeur du huard est consécutive à plusieurs facteurs, dont le fait que les indicateurs économiques américains sont plus encourageants qu'au Canada. C'est un avantage pour l'industrie, ajoute Mark Arsenault.

« Les mises en chantier pour des constructions résidentielles aux États-Unis sont en train d'augmenter. Généralement, c'est un bon indicateur économique pour nous de savoir qu'on va vendre plus de bois dans notre marché principal », affirme M. Arsenault.

Toutefois, dans le cas des importateurs, la situation est tout autre. Ils doivent payer plus cher leurs produits, et leur marge de profit est plus mince.

PLUS:rc