NOUVELLES

Russie: un maire d'opposition est arrêté pour corruption

03/07/2013 07:27 EDT | Actualisé 02/09/2013 05:12 EDT

MOSCOU - Le seul maire d'une grande ville russe à être membre d'un parti d'opposition a été arrêté pour corruption.

Les autorités affirment avoir retrouvé d'importantes quantités d'argent cachées dans l'immeuble d'habitation d'Evgeni Ourlashov, le maire de Iaroslavl, une ville de près de 600 000 habitants située à environ 250 kilomètres à l'est de Moscou.

Ourlashov et trois de ses adjoints sont accusés d'avoir réclamé un pot-de-vin de 420 000 $ US à un entrepreneur non identifié. Au total, Ourlashov et ses trois complices présumés auraient demandé plus de 1,3 million $ US à cet entrepreneur.

Des images de la perquisition policière réalisée à l'appartement d'Ourlashov ont été diffusées à la télévision russe. Les policiers auraient retrouvé 20 millions de roubles, soit 661 000 $ US, dans l'appartement d'Ourlashov, en plus de 500 000 $ US en argent américain dans l'appartement d'un voisin. Une somme de 200 000 $ US aurait aussi été retrouvée dans le bureau de la porte-parole du maire.

Un site Web qui entretiendrait des liens étroits avec les forces de sécurité russes a mis en ligne un enregistrement audio sur lequel on entendrait Ourlashov réclamer le pot-de-vin au téléphone. Il n'a pas été possible de vérifier l'authenticité de cet enregistrement.

Ourlashov est un membre du parti politique Plateforme civique fondé par le milliardaire Mikhail Prokhorov, le propriétaire de l'équipe de basketball américaine des Nets de Brooklyn. Il avait remporté une victoire écrasante l'an dernier, en raison de la colère suscitée par la corruption et l'incompétence du parti Russie unie contrôlé par le Kremlin.

Ourlashov a proclamé son innocence aux journalistes avant d'être conduit au commissariat de police.

Une cinquantaine de maires qui l'avaient emporté face à des candidats de Russie unie ont été accusés et chassés du pouvoir pendant la présidence de Dimitri Medvedev, entre 2008 et 2012, selon des données compilées par le politologue Mikhail Tulski.

PLUS:pc