Huffpost Canada Quebec qc

Malaise à Saint-Jérôme après le retour de la prière au conseil municipal

Publication: Mis à jour:
SAINTJEROME
Radio-Canada

Le retour de la prière au conseil municipal de Saint-Jérôme cause un malaise parmi les élus. Le maire Marc Gascon a repris cette pratique lors de la dernière réunion du conseil et il a récidivé hier soir. 

Lors du conseil municipal du 18 juin, Marc Gascon a surpris tout le monde en reprenant cette tradition abandonnée en février 2011. À l'époque, le Tribunal des droits de la personne avait ordonné au maire de Saguenay de cesser la prière. Mais depuis, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a obtenu gain de cause en Cour d'appel du Québec. C'est ce qui aurait motivé le maire de Saint-Jérôme à reprendre cette tradition. Marc Gascon a refusé nos demandes d'entrevue.

Le maire de Saint-Jérôme n'a pas sollicité l'avis du conseil pour rétablir la prière, il n'a pas non plus prévenu le public.

Martin Pigeon prône la laïcité, mais ne rejette pas la prière si telle est la volonté du conseil municipal. Il critique surtout la décision unilatérale du maire Gascon. Le sujet de la place de la religion en politique est délicat à Saint-Jérôme, ville berceau du curé Labelle et hôte d'une cathédrale. Le candidat non élu Stéphane Maher était contre la prière la première fois que nous lui avons parlé. Mais finalement, il adopte une position plus consensuelle. S'il est élu, il laissera le soin aux citoyens de décider s'il faut prier ou non au conseil municipal.

Dans la municipalité voisine de Sainte-Sophie, la prière a également repris, le 4 juin, après plus de deux ans d'interruption.

Un texte de Thomas Gerbet