NOUVELLES

Le planète se réchauffe et le climat devient plus meurtrier

03/07/2013 09:12 EDT | Actualisé 02/09/2013 05:12 EDT

Le réchauffement de la planète s'est accéléré au cours de la première décennie du XXIe siècle et les conditions climatiques extrêmes se sont multipliées au cours de la même période, souligne un rapport de l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

L'organisme onusien précise que les conditions climatiques extrêmes de la décennie ont provoqué la mort de 370 000 personnes, une hausse de 20 % du nombre de victimes par rapport à la décennie précédente (1999-2000).

Les vagues de chaleur (Europe 2003 et Russie 2010), l'ouragan Katrina aux États-Unis et le cyclone Nargis au Myanmar sont parmi les événements les plus destructeurs.

Le rapport souligne que chacune des années de la décennie 2001-2010, à l'exception de 2008, se retrouve dans le palmarès des 10 années les plus chaudes jamais enregistrées. L'année 2010 trône au sommet de ce palmarès.

La décennie est également la plus pluvieuse enregistrée depuis l'avènement des relevés instrumentaux, soulève le rapport de l'OMM.

« Le climat s'est nettement réchauffé entre 1917 et 2010 et le rythme décennal d'augmentation des températures sur les périodes 1991-2000 et 2001 -2010 est sans précédent », précise le secrétaire général de l'OMM, Michal Jarraud. « Les concentrations croissantes de gaz à effet de serre, dont la spécificité est de piéger la chaleur, sont en train de transformer notre climat, avec les bouleversements que cela suppose pour l'environnement et les océans. »

Les vagues de chaleur de la dernière décennie ne seraient que la pointe de l'iceberg, selon l'OMM. « Les vagues de chaleur devraient être plus fréquentes et intenses sous l'effet des changements climatiques et nous devons nous y préparer », avertit M. Jarraud.

PLUS:rc