NOUVELLES

Le CN desservira un nouveau terminal de transbordement de sable de fracturation

03/07/2013 05:32 EDT | Actualisé 02/09/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le Canadien National (TSX:CNR) cherche à tirer profit de la demande croissante de gaz de schiste en Amérique du Nord en desservant à compter de cet automne un nouveau terminal de transbordement de sable de fracturation, actuellement en construction dans le nord-ouest de l'Alberta.

Le transporteur ferroviaire a annoncé mercredi avoir signé une entente avec Di-Corp, un distributeur de produits chimiques spéciaux, de pièces et d'accessoires desservant les industries minière et de forage, en train de construire une installation de traitement du matériel utilisé dans le processus de fracturation hydraulique qui gagne en popularité, en particulier aux États-Unis.

Les clauses financières de l'entente n'ont pas été rendues publiques.

Le CN commencera à desservir en novembre le terminal d'une superficie de 20 acres situé au nord de Grand Prairie, en Alberta, qui aura une capacité annuelle de 550 000 tonnes de sable de fracturation et sera doté de trois voies pouvant accueillir 44 wagons aux fins de déchargement.

Le vice-président du marketing chez Di-Corp, Trevor Derksen, a indiqué que le projet aiderait à soutenir la croissance existante et prévue de la demande de sable de fracturation dans le bassin sédimentaire de l'Ouest canadien.

M. Derksen a ajouté que le CN était «un partenaire remarquable qui offre des services de logistique efficaces et fiables afin de transporter le sable de fracturation depuis le bassin du Wisconsin vers des destinations dans l'Ouest canadien».

Les secteurs pétrolier et gazier utilisent le sable de fracturation dans le processus de fracturation hydraulique pour maintenir la fracture ouverte dans le schiste, afin que le pétrole et le gaz naturel puissent s'écouler.

PLUS:pc