BIEN-ÊTRE

L'apprentissage, la meilleure façon pour faire manger des légumes aux enfants

03/07/2013 02:39 EDT | Actualisé 02/09/2013 05:12 EDT

Quelle est la meilleure façon de faire manger des légumes à votre enfant ? Noyer le brocoli dans de la sauce, couper le concombre en formes amusantes ou priver de dessert jusqu'à ce que les épinards soient mangés ? Une nouvelle étude révèle ce qui pourrait être la meilleure approche : apprenez-leur à bien se nourrir !

Des scientifiques de l'université de Stanford aux États-Unis ont démontré que même très jeunes, les enfants peuvent bénéficier d'un cadre conceptuel qui les encourage à comprendre pourquoi manger de la nourriture variée est bon pour la santé. Résultat : les enfants choisissent de manger plus de légumes.

"Les enfants sont naturellement curieux. Ils veulent comprendre comment fonctionnent les choses et pourquoi", expliquent les chercheurs. "Bien sûr, il faut leur simplifier les choses, mais pas trop, sinon on les prive de l'opportunité d'apprendre et d'étendre leur réflexion".

Les chercheuses Sarah Gripshover et Ellen Markman ont créé cinq livres d'histoires destinés à réviser ce que les enfants savent déjà sur la nutrition, comme les régimes variés, la digestion, les groupes d'aliments et les substances nutritives.

Pour une étude effectuée sur 160 enfants entre 4 et 5 ans, certaines classes de maternelle ont lu des livres sur la nutrition à leur pause goûter pendant trois mois, tandis que d'autres classes ont continué leurs habitudes. À la fin, les enfants ont été interrogés sur la nutrition.

Les résultats ont démontré que les enfants qui avaient lu les livres sur la nutrition comprenaient davantage quels aliments contenaient des nutriments, et quels genres de nutriments étaient importants pour différentes fonctions du corps (y compris des fonctions qui n'étaient pas mentionnées dans les livres). Ils avaient également de meilleures connaissances concernant le processus de digestion, comprenant par exemple que l'estomac désintègre les aliments et que le sang transporte les nutriments.

Par ailleurs, ces enfants consomment volontairement plus de deux fois plus de légumes pendant les repas après l'intervention de trois mois, tandis que la consommation du groupe référent est restée sensiblement la même.

D'autres recherches sont nécessaires pour déterminer si l'intervention conceptuelle encourage les enfants à bien se nourrir en dehors de cette collation et si elle est efficace à long terme, expliquent les chercheurs.

L'étude est publiée en ligne sur le journal Psychological Science.

En 2010 une autre étude effectuée par des chercheurs de la Penn State aux États-Unis a révélé que d'augmenter la quantité de légumes dans l'entrée pendant le déjeuner chez les maternelles pouvait être une bonne façon de faire manger davantage de légumes aux enfants.

jw/kc/lm/ls