NOUVELLES

Djokovic face à Del Potro en demi-finales au tournoi de Wimbledon

03/07/2013 11:52 EDT | Actualisé 02/09/2013 05:12 EDT
AP

LONDRES - Andy Murray a gardé toute la Grande-Bretagne en alerte pendant cinq sets, mercredi.

Juan Martin del Potro, lui, a retenu l'attention dès amateurs de Wimbledon dès le cinquième point.

Deux gains lors de matches très différents ont envoyé Murray et del Potro en demi-finales, au All England Club.

Pour la septième fois de sa carrière, Murray a comblé un écart de deux sets avant de l'emporter, 4-6, 3-6, 6-1, 6-4 et 7-5 contre Fernando Verdasco.

«J'ai fait de mauvais choix avant de réussir à vraiment renverser la tendance», a dit Murray.

Plus tôt sur le Central, del Potro s'est étiré le genou gauche et a chuté lors du cinquième point, mais il s'est ressaisi et a prévalu 6-2, 6-4, 7-6 (5) contre le numéro 4, David Ferrer.

«Je ne voulais pas abdiquer à ma première présence en quarts à Wimbledon, a dit del Potro. Les médecins m'ont donné de bons anti-inflammatoires.»

Le prochain rival de Del Potro sera le favori Novak Djokovic, qui a vaincu Tomas Berdych 7-6 (5), 6-4 et 6-3.

Murray aura comme prochain adversaire Jerzy Janowicz, vainqueur 7-5, 6-4 et 6-4 aux dépens de Lukasz Kubot, dans le premier duel polonais en Grand chelem.

Confronté à Verdasco, 54e, Murray a rendu les choses intéressantes pour le public anglais, qui n'a pas vu de compatriote remporter le tournoi depuis 77 ans.

Verdasco a dominé les deux premiers sets avec des services précis, mais l'Écossais a repris du terrain petit à petit. Il a réussi un bris au neuvième jeu du quatrième set, puis il a remporté la manche peu après. Lors du set décisif Murray a brisé son rival pour faire 6-5, puis il a triomphé en remportant le dernier jeu à zéro, au service.

«J'ai joué à un très haut niveau, a dit Verdasco, qui était en quarts de finale de Grand chelem pour la première fois depuis 2010 (Flushing Meadows). Ça fait mal de ne pas sortir gagnant.»

Plus tôt, on aurait pu croire à une fin de parcours hâtive pour del Potro. Le genou gauche enrubanné, le grand Argentin a voulu rattraper un lob, mais il a glissé du pied gauche. Il était toutefois de retour au jeu 10 minutes plus tard. Deux bris l'ont aidé en première manche, puis il a filé vers un gain en trois sets.

«J'ai eu des ennuis au genou mais vous savez, peut-être que l'adversaire a mal à un autre endroit, a dit del Potro. Il faut être le plus fort.»

Après le duel Janowicz-Kubot, les coéquipiers en Coupe Davis se sont enlacés au filet pendant plus de 15 secondes, puis ils ont échangé leurs t-shirts comme on le voit au soccer.

«Je suis la personne la plus heureuse au monde», a dit Janowicz après le match.

Murray a soulevé son premier trophée de tournoi majeur à New York l'an dernier.

Djokovic et del Potro n'ont pas encore échappé de set sur le gazon anglais, cette année.

Le Serbe a surmonté un déficit de 0-3 au deuxième set, en route vers sa 13e présence de suite en demi-finale d'un Grand chelem. Djokovic est à la recherche d'un septième titre majeur.

Del Potro commence à montrer la forme qui l'a mené vers sa première conquête d'un tournoi majeur, à New York en 2009. Il a une fiche de 3-8 contre Djokovic mais l'un de ces gains est survenu au All England Club, pour le bronze olympique l'an dernier.

Del Potro a aussi remporté leur dernier affrontement, plus tôt cette année à Indian Wells.

«Il a dû composer avec des blessures ces dernières années mais il est toujours revenu en force, car il a un talent exceptionnel», a mentionné Djokovic.