NOUVELLES

Boulay tourne la page du football et amorce une carrière dans les médias

03/07/2013 11:06 EDT | Actualisé 02/09/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Après une longue période d'indécision, le maraudeur Étienne Boulay a finalement décidé de tirer sa révérence du football et d'entreprendre résolument une nouvelle carrière dans le monde des médias.

Boulay, âgé de 30 ans, est passé par toute la gamme des émotions ces derniers mois et, au moment d'annoncer sa décision mercredi, il jurait être en paix avec son choix.

«Aujourd'hui, je me sens soulagé. Je tourne la page, a commenté Boulay lors d'un point de presse organisé dans un restaurant du centre-ville de Montréal. Je suis fier de ce que j'ai accompli. Et là, je peux maintenant regarder en avant.»

Libéré à sa demande par les Argonauts de Toronto à l'issue de la dernière saison, le Montréalais a entrepris sa période de réflexion peu après.

«Ça fait plusieurs mois que je débats le pour et le contre de la retraite. La vérité, c'est que même si je suis convaincu qu'il me reste quelques bonnes années, je n'ai plus le même désir de me sacrifier corps et âme pour le football.»

Il avoue d'ailleurs qu'il a vécu difficilement ses dernières semaines à Toronto, même si la saison s'est terminée par une conquête de la coupe Grey, sa troisième en carrière.

«À la fin de la saison, j'étais au bout du rouleau physiquement et mentalement. J'avais hâte de revenir à Montréal en décembre pour décrocher, pour savoir comment les choses allaient s'aligner au niveau familial.»

S'il a repris l'entraînement en janvier avec l'idée de poursuivre sa carrière, il a été surpris de recevoir une offre des Lions de la Colombie-Britannique dès le mois de février.

«Les Lions m'offraient un bon contrat et ça me tentait beaucoup. Mais après de longues réflexions et avoir consulté mes proches, j'ai jugé que je ne pouvais pas accepter. Je trouvais que ça faisait trop loin pour gérer ma situation familiale.»

Mais il a ensuite eu des regrets et a rappelé les Lions, mais l'offre initiale n'était plus là. Ensuite, il s'est dit qu'il accepterait de déménager et de consentir encore les sacrifices nécessaires seulement si une offre adéquate lui était faite. Elle n'est finalement jamais venue, ce qui l'a convaincu de prendre sa retraite.

Vêtu d'un complet noir et portant cravate, Boulay a profité de l'annonce de sa retraite pour remercier parents et amis qui l'ont soutenu tout au long de sa carrière de 18 ans dans le football. Il a souvent été ému, surtout lorsqu'il s'est adressé à ses parents présents pour l'occasion.

«Je m'excuse pour vos cheveux blancs, leur a-t-il dit. Vous m'avez permis de m'épanouir, vous avez cru en moi, vous m'avez soutenu même quand je ne le méritais pas.»

Outre les membres de sa famille, plusieurs anciens coéquipiers étaient présents, notamment Mathieu Proulx et Éric Lapointe, ainsi que le directeur général des Alouettes, Jim Popp. Boulay a d'ailleurs annoncé qu'il se retirait à titre de joueur des Alouettes, avec lesquels il a gagné la coupe Grey en 2009 et 2010.

Dans sa nouvelle carrière, il demeurera étroitement associé au football puisqu'il devient analyste football de la LCF et du circuit universitaire à Radio-Canada.

On pourra également le revoir à la coanimation de l'émission Les Testeurs, à VRAK télé, cet automne.

«Je me suis découvert une nouvelle passion grâce au football, J'ai l'intention de travailler fort et de démontrer la même attitude que j'ai eu au football.»

Choix de deuxième ronde des Alouettes en 2006, Boulay a porté l'uniforme de la formation montréalaise pendant un peu plus de six saisons avant d'être remercié pendant le camp d'entraînement de 2012.

Il a également eu un essai avec les Jets de New York pendant quelques mois en 2008.

PLUS:pc